Jusque quand ? (JA)

Attila – 11 mars 2013 18 h 26 min
« Plaise au ciel qu’il ne se le prouve pas à lui-même en se suicidant.
Plaise au ciel que nous réagissions tous à temps. » Et pendant ce temps-là, environ deux cents octogénaires sont enfermés dans la Chapelle Sixtne à prier « Plaise au ciel que nous ne restions sans réactions face aux jeunes et au monde que nous leur avons préparé. Et enfin, pourvu que les prières dont nous ignorons le( les} destinataire(s} servent à quelques chose. Amen…
run974fortuné – 12 mars 2013 15 h 07 min
Il y a quelque chose d’incroyable dans cette réalité morose !
J’ai étudié la Bible, il y quelques années, un peu la Torah, me revient en mémoire ce passage « on donnera à celui qui a et on enlèvera à celui qui n’a pas »
Bien que n’ayant plus de croyance chrétienne, cette période que nous vivons ravive ma mémoire biblique et celle d’autres livres qui jouxtent mes livres théologiques.
Je crois que nous changeons d’époque, qu’une influence nouvelle, tend à se mettre en place, qu’une « force » nous entraîne vers un monde différent.
Mais il nous faut terminer avec ce que nous l’humain avons entrepris et tout cela passe toutes sortes de crise.
C’est comme devoir assainir la base de ce monde, nettoyer le récipient qu’il puisse recevoir une nouvelle direction.
En ce qui nous concerne, chacun, et en particulier, moi, ne pouvant pas grand-chose pour, ou contre je crois qu’il nous faut, qu’il me faut me préparer à survivre aux crises, et parmi ces livres qui en côtoient d’autres je viens de ressortir « survivre aux crises ».
Car nous aurons besoin de respect de soi, nous aurons besoin d’intensité, l’empathie dans tout le large sens qu’il peut avoir ne sera pas de trop, s’apprêter à la résilience sera nécessaire, la créativité, l’ubiquité, pourront être actrice dans une pensée révolutionnaire.
Ses sept points comme pour rappeler le chiffre parfait ou tout au moins divin, permettront peut-être d’identifier, de repérer, de contourner, permettront peut-être de se donner la vision essentielle qu’il nous faut avoir pour aller de l’avant, celle qui nous est, qui m’est indispensable d’avoir pour les vingt prochaines années, sans quoi pas de demain, pas d’à chaque jour suffit sa peine.
Votre vision monsieur Attali a toujours été claire et permettez ce jeu de mots « quoique sombre ».
Je veux parler de ces esprits qui ont la clarté de ce monde, la clairvoyance, et dans votre cas l’intelligence et la sagesse de partager, comme une mise en garde.
Et comme dirai un de mes proches, policier de son état « trop de liberté tue la liberté »
Et comme vous le dites « Il a voulu être libre. Il l’est » Et comme vous le dites « Plaise au ciel qu’il ne se le prouve pas à lui-même en se suicidant. Plaise au ciel que nous réagissions tous à temps.
Et moi de répondre « AMEN »
JMP
Réponse de Attila – 12 mars 2013 18 h 00 min
@juannessy : Don Juan de Bergerac, je sentais votre souffle au coin de la rue.Puisque vous êtes-là, avec notre hôte et qqs autres, on pourra poser notre candidture pour organiser les prochaines JO de 2016 à Rome (j’y étais en 1960). Ce sera l’occasion de relever tous ces défits devenus olympiques. S’il le faut, on fera appel aux Olympes, Grecs et Romains. On n’aura rien à perdre et tout à gagner.:
http://portfolio.lesoir.be/main.php?g2_itemId=822765
Réponse de raymond75 – 15 mars 2013 21 h 45 min
@pascal : Merci (cette excellente idée n’est pas de moi) ; je pense que l’on pourrait utiliser internet et envoyer des messages pour populariser cette idée (qui doit être travaillée bien sur). Des sites comme « les indignés » du regretté Stéphane Hessel, le Comité Roosevelt, et d’autres mouvements proches de ce type d’idée pourraient approuver ; les groupes qui militent pour une évolution de la constitution aussi, ainsi que les députés européens ( les députés nationaux sont prisonniers des contingences). Des ONG comme Amnesty International peut être. Et de plus nos amis résidents à l’étranger (Sylvie, Andréi, Shanine, Attila) trouveront d’autres idées.

Quelque chose me dit que je vais faire chauffer mon clavier, mais je ne suis pas doué pour créer un mouvement et attirer les médias … Mais il y a Facebook et Twitter

Cela prendra du temps, mais peut être que …
Attila – 19 mars 2013 12 h 03 min
Il y a une semaine, notre hôte concluait sa note par :
« Quelque chose se produira avant.
Aujourd’hui, comme souvent, personne ne veut croire que cela aura lieu. Tout le monde croit que des forces de rappel raisonnables se mettront en place. Que cela viendra, pour le climat, par la maitrise du C02; pour la dette, par la croissance et la maitrise des déficits; et pour l’écart des revenus par les revenus de transferts. Illusion. Illusions. D’autres croient que ces trois problèmes seront réglés par le progrès technique, qui permettra des économies d’énergie, qui rendra l’Etat plus efficace, et qui disséminera la fortune à toute la population mondiale. Illusion. Illusions.
Le pire ennemi de l’homme aujourd’hui, c’est lui-même. Sa capacité à ne pas accepter les choses comme elles sont : Il a voulu être libre. Il l’est. Plaise au ciel qu’il ne se le prouve pas à lui-même en se suicidant.
Plaise au ciel que nous réagissions tous à temps. »
Mais arrêtons donc de nous plaindre puisque la Providence travaille pour nous à tel point que nous pourrions croire aux miracles d’antan. D’abord, les problèmes financiers de Chypre sont en train de se régler comme sur des roulettes (pas russes, malheureusement pour eux). Le résultat sera que ce genre de problème risque de quitter la zone Euro pour toujours à l’avantage des pays ne jouant pas les paradis fiscaux et privant les voyous, les mafias de coins bien cachés où loger leur larcin. Bon débarras.
D’autre part, le nouveau pape que l’on trouve sympathique appelle à une sauvegarde de l’environnement. Les premières paroles de Jean-Paul II lors de son intronisation ont été: « N’ayez pas peur ! » Alors attendons un peu avant de renoncer à la démocratie car c’est notre dernière carte que nous n’hésiterons pas à sortir au bon moment. Et ce moment n’est pas loin de venir … Alors on dira à ceux qui n’en ont pas compris le sens, que la démocratie n’est pas le gouvernement par une majorité mais surtout le respect des minorités (A. Camus)

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s