Enseigner en Français ! (JA)

Attila – 22 avril 2013 18 h 19 min

Lorsque les gaffes s’amoncellent l’une après l’autre, même le plancher des vaches françaises finira de se dérober sous ce gouvernement.
Attila – 23 avril 2013 15 h 52 min
Avec un peu d’imagination, qui est le premier signe d’intelligence d’homo sapiens, il existe des alternatives à ces soit-disant problèmes d’attirer les étudiants étrangers en France:
1. suivre l’exemple de la Sorbonne en faisant un copier/coller à Abou Dhabi et dont la Chine, l’Inde ou la Corée (du sud) peuvent imiter facilement:
http://www.sorbonne.ae/FR/Pages/default.aspx
Réponse de inthesky – 26 avril 2013 11 h 35 min

@Attila : Il y a quelque semaines, je suis allé visiter une grande université indienne. Ils ont évidemment des partenariats avec les plus grandes business schools américaines et ont fait ce qu’il faut pour attirer les meilleurs étudiants indiens: Co-développer les cursus, mettre en place un programme d’échanges un programme de bourses pour les meilleurs candidats.

Ils ont vu l’une des plus grandes Ecoles française (pas X, l’autre) pour la partie Engineering. L’école a mis tellement de conditions impossibles que le programme a été abandonné. Voilà.

Attila – 23 avril 2013 15 h 55 min
2. créer une université virtuelle comme en Floride:
http://www.huffingtonpost.com/2013/04/23/florida-online-university_n_3135328.html
D’accord cela n’est pas idéal car cela requiert une base en français pour y accéder …
Réponse de michel1954 – 23 avril 2013 17 h 07 min
Le français était déjà second dans la Constitution par rapport aux langues régionales. Il va maintenant être marginalisé par l’anglais. Dans un demi siècle, ce sera une langue morte. Et dans deux mille ans, on aura un brave Ben Yehuda pour nous remettre à flot. Faut jamais désespérer… Prenez vos gros manteaux, il va geler. Et puisque avec Houellebecq, on est à l’heure de la poésie carnavalesque :
Ségo
Yoyo
Pipo
Ayrault
héros
zéro.
Attila – 24 avril 2013 15 h 53 min
Les étudiants étrangers n’auront plus besoin de se soucier en quelle langue ils suivront des cours ici ou ailleurs car nous allons bientôt être emportés par nos déchets radioactifs et autres, en 2014. Pas beau tout ça:
http://www.arte.tv/guide/fr/20130423
Réponse de sylvie – 24 avril 2013 22 h 08 min
@Attila : merci pour ce lien.
Répondre Signaler un contenu abusif
Voter 0
Réponse de sylvie – 24 avril 2013 22 h 15 min
@Attila : « (…) L’autre sujet de préoccupation des entreprises sur la nature du mix énergétique que choisira la France. Avec à la clé, la revendication de voir « préserver les atouts du nucléaire ». Pour le besoin de la démonstration, Jean-Pierre Clamadieu, président du chimiste Solvay et président de la commission développement durable du Medef, a souligné le contre exemple allemand : « Une vision en vraie grandeur de ce qu’est une transition énergétique brutale et massivement tournée vers les énergies renouvelables. »

Le Medef préfère prôner une stratégie plus prudente, avec un développement raisonné des énergies renouvelables. M. Clamadieu a particulièrement insisté sur la question du coût de cette transition énergétique, pointant en particulier les « 1000 milliards d’euros » consacrés par l’Allemagne au développement de l’éolien et du solaire.

Toujours dans l’idée de soutenir les atouts français de la filière nucléaire, Mme Parisot a par ailleurs qualifié « d’aberrant » le choix de François Hollande de fermer de manière anticipée la centrale de Fessenheim et a indiqué souhaiter que le gouvernement renonce.

Elle a ajouté, en souriant, que « sur ce point la solidarité est totale entre la CGT et la Medef ». Le débat sur la transition énergétique aura au moins eu cette vertu de rapprocher des interlocuteurs traditionnellement irréconciliables. (…)

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/04/24/pour-le-medef-ne-pas-investir-sur-le-gaz-de-shiste-serait-une-erreur-dramatique_3165594_3244.html
Répondre Signaler un contenu abusif
Voter 0
Réponse de eric – 24 avril 2013 22 h 31 min
@sylvie :
Les gens de la cour des Roi : Nicolas S. ou François H. sont de pronukes insousciants.
La Laurence Parisot qui semble une idiote et qui fût offusquée de n’avoir été reçue que 55 minutes chrono par JA lors des consultations en 2007.
Le Jean Marc Jancovici qui s’écoute parler, qui sait disserter sur la transition énergétique de l’Allemagne alors qu’il n’y a pas mis les pieds et qui ne comprend pas la langue. Lui n’est pas idiot juste cynique car il a compris qu’il faut hurler avec les loups du moment que ses conférences sont rémunérées au minimum à 1500 €.
Bref payé pour faire la promo de Fesenheim, et casser du sucre sur les promesses de F. Hollande pour f
Répondre Signaler un contenu abusif
Voter 0
Réponse de eric – 24 avril 2013 22 h 47 min
@Sylvie :
Les gens de la cour des Roi : Nicolas S. ou François H. sont de pronukes insousciants, inconscients et impavides.
La Laurence Parisot qui semble une idiote et qui fût offusquée de n’avoir été reçue que 55 minutes chrono par JA lors des consultations en 2007 (c’est le tarif standard, Madame même pour la patronne des patrons)
Le Jean Marc Jancovici qui s’écoute parler, qui sait disserter sur la transition énergétique de l’Allemagne alors qu’il n’y a pas mis les pieds et qui ne comprend pas la langue. Lui n’est pas idiot juste cynique car il a compris qu’il faut hurler avec les loups du moment que ses conférences sont rémunérées au minimum à 1500 € l’heure.
Bref payé pour faire la promo de Fessenheim, et casser du sucre sur les promesses de F. Hollande pour faire rire une brochette de députés-imbéciles UMPistes qui veulent défendre l’indéfendable.
Voilà les idiots qui nous gouvernent, idiots et potentiellement des criminels, car il y assez de plutonium à Fessenheim pour achever l’Europe. Et vu le nombre d’incidents qui ont lieu chaque mois, elle finira bien par exploser tellement elle est devenue instable.
Ca remugle drôlement
.
La Républiques des imbéciles hier, aujourd’hui et … demain 1!
@@
ST
Réponse de sylvie – 25 avril 2013 9 h 07 min
@Attila : http://www.dailymotion.com/video/xci73u_aux-sons-de-la-nature-sur-les-rivag_music#.UXjVWkqbyWE
Réponse de Attila – 25 avril 2013 10 h 09 min
@juannessy :
« Mais les belles âmes, ce sont les âmes universelles, ouvertes et prêtes à tout, si non instruites, au moins instruisables. »
de Montaigne [+]
Extrait des Essais
« Ame, c’est bien là le mot qui a fait dire le plus de bêtises. »
de Jules Renard [+]
Extrait de son Journal 1887-1892
N’est-ce pas « vendre son âme » que d’abandonner sa langue ? Moi qui suis profondément mondialiste, j’hésite car je suis pour la réduction du nombre des langues, notamment dans l’UE, même si cette réduction se fait toute seule.
Réponse de Attila – 25 avril 2013 11 h 47 min
Réponse de juannessy – 25 avril 2013 11 h 57 min

@Attila :

Bien que je préfère Montaigne à Jules Renard , j’évite aussi les formules trop ambigües ( enfin j’essaie ) , et c’est pourquoi , en laissant l’âme où chacun veut bien la trouver , je » me contente » de dire que » je ne veux pas me faire mon propre bourreau » .

Sur les 6000 langues ou dialectes dont on dote le monde , il est patent que toutes n’ont pas le même « rayonnement » et donc le même usage . Certains ont rêvé et rèvent encore d’une langue unique , et les esperantistes sont encore vivaces .

Je crois plutôt que la « sélection » d’usage des langues s’opèrent aussi bien par l’attente des personnes que par la profusion des objets ou concepts que la langue sait désigner . C’est ma reconnaissance pragmatique .

Mais c’est aussi mon pragmatisme qui me fait dire » Attention Danger ! » , quand les produits ou concepts nommés par un langue dominante , et la nature de plus en plus pauvre des instincts satisfaits par ces produits , sont à ce point délètères pour une bonne part , et porteurs de catastrophes pour la planète et l’espèce humaine , qu’il devient suicidaire de mettre » tous ses oeufs dans ce panier là » .

Surtout quand la langue en question est celle de la tyrannie du capitalisme financier , qui en fait une arme de guerre .

Il n’y a et aura pas trop d’une bonne dizaine de langues majeures dans le monde pour garder libre la voie de la Liberté , de l’Egalité et de la Fraternité .

@sylvie :
Merci pour ce lien qui m’a fait oublier le mien pour un instant et imaginer comment était l’environnement avant l’industrialisation …
Réponse de juannessy – 25 avril 2013 15 h 44 min
@Attila :
Petit cadeau ( cliquez nature ):
http://www.visualgeography.com/countries/fr/ethiopia.html
Ceci m’a fait noter que » nature » est identique en français et en anglais .
Sans doute parce que d’origine latine ( » natura » de nasci : naître ) et qui a donné aussi » nation » .
Au passage , l’anglais de Shakespeare contenait plus de 2/3 de mots d’origine latine . L’anglais d’EADS sans doute beaucoup moins en valeur relative !
Celui des doctorants , je ne sais pas .
Attila – 26 avril 2013 10 h 22 min
En Flandre, les fonctionnaires ne pourront plus utiliser les réseaux publics qu’en flamand, sinon ils risquent des sanctions jusqu’au licenciement, écouter le journal de 8h (compteur vers 470-480):
http://www.rtbf.be/radio/player/lapremiere?id=1818456&e=
Pendant ce temps-là, les eurocrates somnolent …
Réponse de Attila – 26 avril 2013 11 h 15 min
@Attila :
Le ministre wallon équivalent à son homologue flamand qui a pris la décision ci-desssus vient de déclarer que les fonctionnaires wallons peuvent communiquer avec leur langue de choix sur les réseaux sociaux. Comme d’hab …
Réponse de Attila – 26 avril 2013 12 h 00 min
@inthesky : I, me and myself.
Attila – 26 avril 2013 12 h 04 min
Des paroles et des actes fort viriles et … viles ?:
http://www.leparisien.fr/economie/face-a-la-crise-melenchon-propose-a-attali-l-inflation-ou-la-mort-25-04-2013-2758687.php
sylvie – 26 avril 2013 13 h 18 min
@Attila : http://www.dailymotion.com/video/xzbw1e_debat-attali-et-melenchon-des-paroles-et-des-actes_news#.UXphtEqbyWE
Réponse de Attila – 26 avril 2013 15 h 07 min
@sylvie :
Il faut se méfier des liens « cadeau » car certains sont empoisonnés; c’est le cas ici. Merci quand même lol!
Réponse de sylvie – 26 avril 2013 16 h 21 min
@Attila : empoisonné.. vous voulez dire par un virus ? Si c’est le cas, je suis désolée !
Répondre Signaler un contenu abusif
Voter 0
Réponse de Attila – 26 avril 2013 17 h 01 min
Désolé, la faute doit provenir de moi car j’ai trouvé qu’un guillemet (« ) s’était introduit dans le lien que vous m’aviez gentiment offert. Cela a bloqué mon pc que j’ai dû redémarrer.. Mea culpa !
jf59 – 26 avril 2013 18 h 36 min

J’ai écouté Monsieur Mélenchon sur le lien présenté par Attila.

Il indique (et je pense souhaite) que la dette française ne sera pas remboursée.

C’est pourtant contraire à la Révolution Française. Monsieur Mélenchon sait-il qu’il est plutôt partisan de l’Ancien Régime sur ce point particulier mais aussi important ? Je ne sais.

La Bourgeoisie en avait assez de se faire faire les poches par le Roi lorsque celui-ci décidait de revenir sur sa dette en émettant de la monnaie. Pour émettre de la monnaie, il fallait que les réserves d’or ou d’argent du Roi le lui permettent, ou alors il mettait à mort les créanciers, comme le fit Philippe Le Bel avec les Templiers.

Car le décret du 13 juillet 1789 (le 13… juste la veille de ce qu’on sait…) stipule : « L’Assemblée, interprète de la nation… déclare que la dette publique ayant été mise sous garde de l’honneur et de la loyauté française… nul pouvoir n’a le droit de prononcer l’infâme mot de banqueroute, nul pouvoir n’a le droit de manquer à la foi publique sous quelque forme et dénomination que ce puisse être ».

Comprenez par « foi publique » la promesse de l’Etat envers ses créanciers.

Cependant, devant l’ampleur des évènements, la Révolution fera une banqueroute des deux-tiers de sa dette en 1797. Accident de parcours.

Entretemps les lois Le Chapelier seront promulguées, véritable agression contre les travailleurs.

Et surtout, par décret en 1795, la classe bourgeoise gardera l’avantage de ne pas payer l’impôt sur la dette de l’Etat, ce qui constituera une grande partie des fortunes du 19ème siècle.

Révolution populaire ? Fin des privilèges ?
Attila – 16 mai 2013 10 h 49 min
On crie, quand on se fait manger cru, mais là:
http://www.bvoltaire.fr/joriskarl/anglais-a-luniversite-que-dit-yamina-benguigui-rien,22822?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=648fd21ae9-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-648fd21ae9-30375921
Attila – 21 mai 2013 10 h 45 min
En matière linguistique, quand la cacophonie aboie, la caravane s’enfonce dans le sable, à raison d’un chameau toutes les deux semaines:
http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/05/21/anglais-a-l-universite-fioraso-denonce-une-formidable-hypocrisie_3410228_3224.html

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s