Que doit-on aux générations futures ? (JA)

Attila – 20 mai 2013 18 h 47 min
Que c’est dommage que Groucho Marx n’ait pas eu la chance de lire ce texte avant de quitter ses descendants terriens que nous sommes en nous ayant si violemment insultés.
Réponse de a1mot – 20 mai 2013 23 h 35 min
@Attila : Il ne faut pas prendre au sérieux tout ce que disait ou faisait Groucho Marx.

Est-on le gardien, le miroir de ses frères, de ses aïeux, de ses enfants et de ceux des autres?Le miroir aux alouettes de son épouse?
La vie, les générations ne sont-elles au final qu’un terrible et magnifique chassé-croisé?
O insensé qui croi(rai)s que je ne suis pas toi(t dans la maison)!
Traiter autrui comme une fin et non seulement comme un moyen.
Comme le remarquaient Lucien et Pwrrb, Arch, les six rondelles sont de retour… avec l’éternel retour de la chance?
Je crois qu’on peut se lâcher un peu plus que d’habitude et citer (Groucho) Marx en prenant garde à rester dans le sujet. En tout cas, sur l’énergie et la neige carbonique, je risque de faire tache. Vivre éternellement, ou au moins mourir à essayer, tout en favorisant l’essor des chérubins.
Attila – 21 mai 2013 10 h 07 min
L’avantage des comédiens c’est qu’ils peuvent dire n’importe quelle bêtise et ils sont appréciés pour cela car ils ne parlent jamais d’eux-mêmes mais des personnages qu’ils jouent. Dire « minable » à un comédien c’est lui dire qu’il joue très bien le rôle d’un minable:
« Ma mère adorait les enfants ; elle aurait donné n’importe quoi pour que j’en sois un. »
de Groucho Marx
« La discrétion est ma devise. Je ne dis jamais rien. Même sur ma carte de visite, il n’y a rien d’écrit. »
de Groucho Marx
Mais ici, nous parlons de la vie réelle, de gens normaux, de devoir envers l’autre, de compte à rendre, de comptabilité, de responsabilité, d’héritage, de patrimoine, d’environnement …
raymond75 – 23 mai 2013 20 h 15 min
Les ‘générations futures’, pensée nouvelle ? Non bien sur … Voici une phrase célèbre de St Exupéry, qu’il avait lui même emprunté à un proverbe amérindien :
.
« ON N’HERITE PAS LA TERRE DE NOS ANCETRES, ON L’EMPRUNTE A NOS ENFANTS »
.
Vieille sagesse, oubli récent …
Répondre Signaler un contenu abusif
Voter 0
Réponse de Attila – 24 mai 2013 11 h 29 min
@raymond75 :
La flèche du temps, il y a longtemps qu’on la cherche. Le temps cyclique est probablement le plus proche de la réalité, à l’échelle de l’homme ou même de l’univers, car tout est né de l »énergie du vide » qui devient de la matière pour redevenir du vide indéfiniment (théorie du bootstrap), sans créateur.
En tout cas, la transmission du passé vers le futur se fait par la famille, sans possibilité de naître avant ses parents. Il en va de même de notre responsabilité de conservation de la vie sur terre, nos descendants recevant ce que nous leur transmettons, sans y pouvoir quelque chose sauf des yeux pour pleurer. Faisons que l’histoire finisse par une chanson des sixties:

Réponse de jeanr10 – 25 mai 2013 1 h 05 min
@Attila :
Le vide n’est pas rien. Et deux vides ne sont pas nécessairement égaux.
La flèche du temps est une donnée thermodynamique (liée à la croissance de l’entropie).
Le temps de la mécanique classique est réversible, celui de la mécanique quantique oui et non (ah!) .
Le temps cyclique est celui des Grecs anciens (entre autres). Ca ne les a pas empêché de disparaître.
Pensez-vous que pendant la Guerre de Cent-Ans les générations successives avaient le loisir de se demander si leur legs aux générations suivantes était à la hauteur ?
_
Beaucoup de blablabla dans ce fil.
L’important n’est pas notre capacité à nous apitoyer sur notre présent -encore moins notre passé- ou sur notre héritage à ceux qui viendront après nous, mais de corriger le tir, et pour commencer de comprendre ce que nous pouvons entreprendre d’efficace et de pas simplement symbolique -là, que d’idées !-. L’émotion (la culpabilisation?) est rarement bonne conseillère en la matière.
Et l’important est d’agir.
_
Le problème de l’héritage est juste un peu trop réducteur, comme tente de le montrer JA, sans trop de réussite si j’en juge par les commentaires. Les générations sont intriquées entre elles, et nous sommes redevables aux prochaines comme les prochaines nous sont redevables.
_
On ne peut pas vivre à crédit. On ne peut pas ne pas vivre sans crédit non plus. Ceci résulte de la rapide analyse supra.
_
Dans sa conclusion, JA omet de signaler qu’un des problèmes urgents à résoudre est celui de l’inacceptable inégalité sociale qui ne va qu’empirant. On peut considérer que léguer un héritage peut consister à céder les choses en l’état, même si celui-ci va se dégradant. Mais tel ne peut plus être le cas. C’est là ce qu’il y a de plus douloureux et de plus conflictuel, et si nous avons un indicateur sur l’état de notre environnement naturel grâce au bilan carbone, qui permet de faire bouger les lignes en fixant des objectifs chiffrables, nous n’en avons guère sur l’état d’inégalité sociale qui est un de nos problèmes majeurs.
_
Quant au problème de la complexité croissante de notre monde et qui dépasse l’entendement, il passe à l’as, comme d’habitude… On espère platement que les ordinateurs résoudront tout.
_
Sait-on finalement ce que les générations futures nous reprocheront ? Elles nous regarderont de haut ou de loin, comme nous l’avons fait des précédentes. Combien d’entre nous se préoccupent de la guerre d’Indochine où la France d’aujourd’hui s’est dessinée et décidée en grande partie ? Je parie que les générations qui nous suivront nous comprendront aussi mal que nous avons compris les précédentes.
Attila – 26 mai 2013 15 h 38 min
Fête de la philo
Du 25 mai au 17 juin, Paris, Marseille et Lille. Pour sa première édition, la fête de la philo est parrainée par Jacques Attali, Elisabeth Badinter et Luc Ferry. Lancée le jour de la sainte Sophie, cette fête vise à démocratiser la discipline, et insiste sur son ouverture à un public très large.
La fête de la philo se déroulera principalement à Paris dans des lieux très divers (du 104, au CNL, en passant par l’Institut du monde arabe) et deux forums auront lieu en province : à Marseille et à Lille.
Elle propose différents types d’approches de la philosophie : conférences, ateliers-labo philo, débats, ciné-philo, performances et lectures…
Espérons que les participants à cette fête de la philo y amèneront leur chat, philosophe par excellence:
http://www.rtbf.be/radio/podcast/player?id=1826677&channel=lapremiere
Attila – 26 mai 2013 16 h 05 min
…. mais ils risqueraient d’avoir leurs photos gâchées:
http://www.huffingtonpost.fr/2013/05/26/15-meilleurs-photobombs-chats-gacher-photo_n_3339204.html?utm_hp_ref=france#slide=2467058
Voici l’agenda:
http://fetedelaphilo.com/l-agenda-philo/
Réponse de Attila – 27 mai 2013 15 h 38 min
@volodia et tous ceux intéressés par les générations futures, voici à quoi nous serons soumis par la Commission européenne:
http://www.rtl.be/info/vous/temoignage/1004911/cultiver-son-jardin-pourrait-devenir-un-acte-criminel

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s