Peut-on rendre altruistes les contribuables ? (JA)

Attila – 17 juillet 2013 11 h 19 min
Voici quelques chiffres révélateurs des tendances entre 2005 et 20011 pour la France:
http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/07/17/acheter-de-la-nourriture-devient-difficile-pour-les-plus-modestes_3448490_3234.html
L’arrivée de FH en 2012 n’a fait (jusqu’à présent) qu’aggraver la situation, malgré ses prestidigitations du 14 juillet.
Il faudrait comparer aussi les chiffres équivalents de la zone OCDE pour la même période pour se faire une idée sur une mondialisation souhaitée mais utopique ou difficilement envisageable à moyen terme. L’exemple de cette étude menée pour le compte de la Banque Mondiale (sous tutelle américaine) sème la confusion et on se demande quel est son objectif. Car il ne faut pas être expert pour savoir que la solidarité est LA règle de vie dans les zones désertiques telle que la Jordanie: dans le désert, on accueille son ennemi comme son ami depuis … que les déserts existent et bien avant que le Prophète l’aurait instauré en règle de vie. Si une étude similaire était menée chez les peuplades du grand Nord, les réponses seraient probablement similaires car ces populations partagent presque tout avec l’étranger qui leur rend visite. Donc ces cas extrêmes comme d’autres ne peuvent pas nous aider à tirer des conclusions sur les façons de favoriser une mondialisation égalitaire et juste. Malheureusement, plus homo sapiens se civilise et devient riche en maîtrisant la nature, plus il devient égoïste en oubliant (en s’en foutant comme …) l’altruisme des premiers peuples qui ont mieux compris le sens de la vie et de la survie.

Réponse de raymond75 – 17 juillet 2013 12 h 06 min
@Attila : Vous n’avez lu ni les commentaires de Sylvie, ni les miens Attila, et cela ce n’est pas bien 🙂 Dans les contrées on la vie est proche de la survie, il y a une forte solidarité naturelle, mais celle-ci est bien fragile, et les peuples des déserts du Maghreb et du Moyen Orient ne semblent pas trop portés à l’amour de l’autre et à l’altruisme … au clanisme, oui !

Avatar de patrice Réponse de patrice – 17 juillet 2013 13 h 46 min
@Attila : Encore une fois, je ne vois aucun rapport entre le président de la République et la conjoncture. Celle-ci est le produite des quatre législatures précédentes.
Il n’y a pas que dans le désert que l’on pratique la solidarité; elle s’est pratiquée de tout temps dans tous les pays civilisés; il a fallu attendre la Mondialisation et la Globalisation et la Modernisation pour que les Autorités, les Médias et les intellectuels décrètent magistralement que « la nécessaire compétition ne permet plus le coût de l’Etat providence ». C’est peut-être aussi pour cela que le peuple choisit le « populisme ».
Réponse de a1mot – 18 juillet 2013 11 h 41 min
@patrice : Vos commentaires m’ont souvent semblé très pertinents mais maintenant je dois reconnaître qu’ils mettent avec une acuité accrue en évidence la cause de la majorité des événements récents vraiment importants. Avec une déclinaison lexicale: cow boys, vach.er(os), garçons vache(r)s — longue vie aux vaches!
Bizarre cette tendance des sinistres ((c) Coluche) de l’intérieur (et l’ancien du FSB) à monter par le cheval sans ménager leur monture — le peuple d’en bas comme s’il y avait un « peuple d’en haut » — « the yes needs the no to win against the no », raffarinade contre les rebuffades.

dailymotion.com/video/x1rp0a_sarkozy-a-cheval_news#.UeevBm3-TXs
Vladimir Poutine aussi
lejdd.fr/International/Europe/Images/Poutine-les-vacances-d-un-surhomme/poutine-cheval-russie-124673
Sans même évoquer Ronald Reagan, acteur de westerns, qui aurait déclaré:
« Je l’ai souvent dit, il n’y a rien de mieux pour l’intérieur d’un homme que l’extérieur d’un cheval. »
Ajout pour Attila, cavalier émérite:
«Dans les compétences pédagogiques, dans le développement de la confiance en soi, le même genre de patience et de gentillesse est nécessaire avec les chevaux comme avec les gens. » ~ Le président Dwight Eisenhower
Patience et gentillesse, mors-aux-dents ouais!
.
(pendant ce temps, les contrits embuables à volonté doivent ménager leurs montures et devraient être altruistes y compris pour nos amis de la banque)
signé: un cheval de traits d’esprits à deux balles qui prend le mors-aux-dents, voyant s’effondrer le niveau de vie des Français (excepté bien sû celui de la Jet Set et des night clubbers les plus huppés), qui ont de moins en moins d’emplois productifs, mais la France d’en haut n’en a rien à battre: laissons fermer les usines qui restent, les exploitations agricoles sauf si elles sont en cheville — qui n’a rien d’ouvrière — avec les élus locaux et les banques délocalisatrices: spéculation foncière oblige (transparence du patrimoine des élus, quel « footage » de gueules! –> pactes de corruption et non contrats honnêtes).
Un contrat est un contrat, mais l’ordre public de protection de la Nation ça existe!!!
WANTED dead or alive notre souveraineté???
Le seul altruisme auquel je pense à l’instant est celui de l’intérêt général!!!!
Attila – 19 juillet 2013 17 h 01 min
Peut-on rendre altruiste l’Etat s’il aide les gens et non les entreprises ou les banques ?:
http://www.liberation.fr/economie/2012/09/10/l-etat-doit-aider-les-gens-pas-l-entreprise_845349
Réponse de juannessy – 19 juillet 2013 17 h 57 min
@Attila :
Pour être en situation de vraiment aider les gens , il faudrait que les états se désintoxiquent de l’idéologie capitalo-financière , qui a elle même aussi intoxiqué l’entreprise .
Car l’état et l’entreprise ont d’abord pour raison d’être le bien être et la créativité communs .
C’est parce que l’état et l’entreprise se sont mis sous la seule coupe financière que » les gens » n’y retrouvent plus leur compte .
L’état s’est mis sous la coupe des » prêteurs » .
L’entreprise s’est mise sous la coupe des actionnaires aux appétits fous et aux idées aussi courtes que les échéances qu’ils « escomptent » .
Ne cherchez pas trop longtemps : prêteurs et actionnaires sont siamois et consanguins ‘ et bénissent la propriété , l’héritage , la rente et l’absence de loi .
« Les gens » ne seront vraiment aidés qu’en s’aidant eux même , en remettant les yeux en face des trous ,qui des états , qui de l’entreprise … en y mettant le prix , car on ne se débarrasse pas d’un monstre nourri de deux siècles d’illusions et d’idéologie en un an .

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s