Méditations (JA)

Attila – 22 juillet 2013 18 h 27 min

« … un enfant qui a appris ces techniques peut non seulement mieux se concentrer mais aussi être plus altruiste et bienveillant ». Oui cela serait un pas de géant pour l’humanité.
Réponse de inthesky – 28 juillet 2013 15 h 29 min

Je pensais que quelqu’un allait la placer, mais c’est moi qui m’y colle: « loin de nous, dans le rêve et dans le temps, l’Inde parle à l’ancien orient de notre âme ». André Malraux, Antimemoires.

Réponse de juannessy – 22 juillet 2013 18 h 39 min

@Jil Clarc :

Avec l’image d’Attila , j’arrive à me concentrer , mais avec celle de Jil Clarc , plus du tout !

Attila – 23 juillet 2013 15 h 55 min
Votre commentaire est en attente de modération

« Dire des idioties, de nos jours où tout le monde réfléchit profondément, c’est le seul moyen de prouver qu’on a une pensée libre et indépendante. »
de Boris Vian
Extrait du Le Goûter des généraux
Au fait, réfléchir profondément est-ce méditer ou évacuer ses pensées ? Un mammifère qui médite est-il encore un animal ? La vache (sacrée) indienne qui rumine est-elle encore un mammifère ? Et le chat qui sommeille … D’où nous vient le pouvoir de nous examiner, notre conscience, le libre arbitre, la transcendance, l’âme, etc ? Qui a le droit de poser des questions ?
Qui a le droit d’y répondre ? Question à JA: ces nouvelles techniques de méditation apportent-elles des réponses à ces questions ? J’arrête là car il fait trop chaud pour travailler sans déconner … je vais consulter qq bouddhistes ou neurologues.

Réponse de Attila – 23 juillet 2013 17 h 25 min

@Attila : Après un petit tour d’horizon qui m’a mené sur un site de technique de vente de la méditation 3G dont j’évite de donner le lien ici car il doit en avoir des milliers, un coup d’œil sur les livres de Matthieu Ricard (ex. Plaidoyer pour le bonheur et l’art de la Méditation, éd. Nil), Boris Cyrulnik, Axel Khan, je reviens à mes questions/réponses: pourquoi la vache qui rit rit ? une des réponses trouvées et qui me séduit est: parce que « lavache de cerveau ». Reste à trouver le bon savon …

Réponse de juannessy  – 23 juillet 2013 17 h 55 min

@Attila :

Reinach nous dirait qu’il ne faut pas confondre méditer et ruminer .

Nous le savons ‘ de Marseille) .

Réponse de juannessy – 23 juillet 2013 18 h 03 min
@Attila :
Reinach vous répond qu’il ne faut pas confondre méditer et ruminer ;
PS : même après cinq ans de méditation , je n’ai pas encore atteint un niveau de conscience qui m’éclaire sur les règles d’attente de modération .
Attila – 25 juillet 2013 14 h 22 min
Parmi mes lectures de vacances, voici un livre que je recommanderais vivement car Spinoza est vraiment un grand philosophe et savant qui pensait, disait et vivait librement dans une jungle de mammifères soit-disant intelligents et méditants :
http://www.babelio.com/livres/Yalom-Le-probleme-Spinoza/368172
Je conseillerais aussi d’écouter sur le site de Michel Onfray ou de son Université Populaire de Caen trois conférence sur Spinoza.
Réponse de michel1954 – 25 juillet 2013 16 h 42 min

@Attila : Vous pouvez lire aussi :
—Le sage trompeur. Libres raisonnements sur Spinoza et les Juifs, Court traité de lecture 1, Jean-Claude Milner, Verdier, mars 2013
ici pour en avoir une idée :
http://www.editions-verdier.fr/v3/oeuvre-lesagetrompeur.html

Vous pouvez aussi entendre Jean-Claude Milner sur Youtube dans une conférence sur Spinoza en tapant sur Google « Spinoza jean-claude Milner »

Avatar de michel1954 Réponse de michel1954 – 25 juillet 2013 16 h 51 min

@Attila : Vous trouverez ici le lien avec la conférence de Jean-Claude Milner :

Réponse de Attila – 27 juillet 2013 10 h 00 min
@Attila : « Le 27 juillet 1656, Baruch Spinoza est exclu de la communauté juive d’Amsterdam. Soutenu par un petit cercle d’amis, en contact avec de grands esprits de son temps, il développe une pensée radicale qui rejette la croyance du libre arbitre et l’existence d’un Dieu personnel. Malgré la censure qui frappe ses œuvres, ses idées se répandent et contribueront à faire du siècle suivant celui des Lumières. » (Le Soir) NDLR: 357 ans plus tard, elles continuent toujours à faire du 21ème siècle celui des (Re)Con…naissances, et non plus celui des … cons. Spinoza avait des idées libres et indépendantes et ne disait pas des idioties pour se faire remarquer, comme la citation de Boris Vian ci-dessus.
Attila – 27 juillet 2013 10 h 55 min
Attention, si on se met à remuer tous les recoins du cerveau on finit par y trouver de la m…., mais si cela peut changer l’homme, alors poussons sur le bouton « ON »:
http://www.huffingtonpost.fr/2013/07/25/psychopathe-empathie_n_3653254.html?utm_hp_ref=france
Réponse de michel1954 – 27 juillet 2013 11 h 47 min
@Attila : L’article que vous mettez en ligne est intéressant. Mais il me fait penser aussi par ailleurs à ce qu’écrit Christophe Dejours, un grand psychiatre et spécialiste de la psychologie du travail dans son livre important intitulé « Souffrance en France, La banalisation de l’injustice sociale », où il consacre de longs chapitres passionnants aux grands dirigeants d’entreprise, à leur « normopathie » et « psychopathie » dont il voit le modèle paradigmatique dans la figure de Eichmann. Il met cette réflexion en rapport avec ce que Primo Levi a appelé la « zone grise », c’est-à-dire toute la gamme des normopathes ordinaires aux grands psychopathes, qui dirige le monde.
/
Sa réflexion permet d’élargir le problème évoqué pour le penser au-delà du rapport d’individu à individu. Là, il faudrait sortir d’une philosophie du Sujet et de la Volonté pour entrer dans une philosophie spinosiste qui vous est chère à juste titre. Le problème n’est pas qu’une question de sujet individuel comme le pense cet article mais plus profondément d’interaction sociale. Il est illusoire de croire vivre sainement dans un monde malade. Si les psychopathes et normopathes comme Eichmann restent insensibles aux souffrances qu’ils infligent, c’est parce qu’autour d’eux la société leur donne raison d’agir comme ils agissent. La pression sociale — dans le cas de la société nazie sous Hitler — diminue l’angoisse produite par le Surmoi chez les individus comme Eichmann. Il en est de même aujourd’hui dans le monde néolibérale mondialisé que d’ailleurs Christophe Dejours rapproche du nazisme à l’aide de critères très pertinents dans son analyse du monde du travail contemporain dans les grandes entreprises modernes.
/
Il montre à cet égard en particulier le rôle fondamentalement pervers joué par les médias dans la légitimation venue de l’extérieur du monde du travail du chômage de masse dans la psychopathie qui pousse par exemple des employés de telle ou telle grande entreprise à se suicider. Il y a là quelque chose du même ordre que le silence de mon père incapable de verbaliser le traumatisme de la Shoah non seulement à cause d’une difficulté personnelle — ce qui peut se comprendre assez aisément — mais aussi en raison du silence de la société française à l’égard des morts de la Shoah. Il y a là un consensus social qui empêche la verbalisation de la souffrance (d’où le titre de son ouvrage, « Souffrance en France, la banalisation de l’injustice sociale ») parce que la société consensuelle ou politiquement correcte donne raison au final aux grands psychopathes qui nous dirigent qu’ils ont raison d’agir comme ils agissent compte tenu de la situation mondiale et ainsi les enferme eux-mêmes, comme dans un cercle vicieux, dans leur insensibilité aux souffrances qu’ils infligent à la masse des gens.
/
Ce qui montre les limites de la MT.
Réponse de Attila – 27 juillet 2013 13 h 54 min
@michel1954 : Merci de nous enrichir de votre vaste connaissance sur tout ce qui touche à Israël et le judaïsme, entre autres, en y ajoutant une approche pédagogique bien rodée.
Attila – 2 août 2013 11 h 00 min
Voici encore une étude sur les bienfaits (?) de la méditation; ne vaut-il pas l’éviter et plutôt léviter ? JA aurait-il eu une mention à son 2ème bac en sciences s’il avait médité ? A méditer, sans méditation:
http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/16/bienfaits-meditation-corps-infographie-sante-stress-_n_3388439.html

bienfaits-meditation-corps-infographie-sante-stress-:

http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/16/bienfaits-meditation-corps-infographie-sante-stress-_n_3388439.html

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s