A-t-on vraiment tout essayé ? (JA)

Attila – 14 octobre 2013 16 h 49 min

« Le travail c’est la santé, rien faire c’est la conserver » chantait Henri Salvador. Et F
Mitterand disait: « Pour le chômage, on a tout essayé » et vous (JA) étiez son éminence grise, son sherpa. Et la Bible: « Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front ». De tout cela sort une vérité toute simple qui a l’air d’échapper à tous le politiques et conseillers: le plein-emploi, c’est fini car les progrès techniques libèrent l’homme de tâches manuelles. Le progrès c’est moins de travail et plus de loisirs et il faut le dire et faire des réformes pour occuper l’homo sapiens autrement. Il faut organiser le futur pour que les loisirs soient payés. Vive la vie, enfin!

Réponse de Attila  – 21 octobre 2013 9 h 45 min

@Attila : L’exercice de l’économie sociale est pourtant bien éclairant:
http://www.huffingtonpost.com/arianna-huffington/huffington-magazine-this-_3_b_4073730.html?utm_source=Alert-comment&utm_medium=email&utm_campaign=Email%2BNotifications

Attila  – 15 octobre 2013 11 h 02 min

« L’état qui engendre la règle est différent de celui que la règle engendre. »
de Friedrich Nietzsche dont on fête le 169ème anniversaire de naissance en 1844

Attila  – 16 octobre 2013 10 h 02 min

Enfin je comprends pourquoi les représentants du peuple ne veulent pas être privés de cumuls; voici un investissement très rentable pour vivre une vie multiple et sans limite .
http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/15/robot-travailler_n_4100748.html?utm_hp_ref=france
JA vit sept vies, dit-on; bcp d’autres en font de même ou mieux; alors, pq s’en priver?

Réponse de Attila  – 16 octobre 2013 11 h 57 min

@Attila : Quant à se faire greffer une puce sur … les fesses, je vote pour « Touche pas à mon pote »:

http://www.agoravox.tv/actualites/technologies/article/le-prophete-sioniste-attali-et-la-41070

Réponse de Attila  – 17 octobre 2013 11 h 42 min

@Attila : Voici comment on rachète sa vie privée quand on en a les moyens:
http://www.franceinfo.fr/monde/mark-zuckerberg-achete-quatre-maisons-pour-proteger-sa-vie-privee-1174497-2013-10-12
Dans les années 1960, Onassis et d’autres ont commencé à s’acheter leur île qui leur donnait l’impression de posséder le monde. Pour les amateurs, en Croatie (Republika HRvatska, avec la plaque minéralogique HR) d’où je reviens après une croisière à la côte dalmate, magnifiques lieux de vacances, il y a douze milles îles dont seules 7 sont habitées … On critique souvent l’UE d’avoir accepté plusieurs pays qui ont rejoint l’Union, sans discernement sur l’état de leur gestion financière. La Croatie, qui vient de rejoindre l’Union le 1er juillet 2013 et qui en est très fière, est sans doute dans ce cas de pays défaillants. Cependant, quand on voit ce qu’elle apporte comme richesse sur le plan de l’histoire, la culture, situation géographique, etc. les 500 millions d’habitants peuvent bien se payer ce petit geste de générosité/fraternité. Rien que le fait que la Croatie nous offre   » La petite muraille de l’Europe » (c’est ainsi que j’ai appelé les Remparts de Ston, construits au 14ème siècle).  quand j’ai dû les escalader. A quand le tour de l’Ukraine ?:

http://www.natureetvoyages.com/croatie-ston-la-petite-muraille-de-chine/
Un organisme de l’ONU a évalué, comme chaque année, le PIB mondiale pour 2012 à 245 milles milliards de dollars, ce qui fait 35 000 $ par tête d’habitant par an de richesse créée. Il y aurait moyen de vivre correctement avec une telle somme si elle était correctement re-distribuée, et même vivre sans travailler. Et pourtant … La moitié du PIB est détenue par 1% de la population mondiale càd 70 millions d’habitants ayant chacun 35,7 millions de dollars.

Bientôt le premier « billionnaire=mille milliardaire »?:

http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/17/billionnaires-fortune-bill-gates-futur_n_4115012.html#slide=2917156

Réponse de sylvie  – 18 octobre 2013 22 h 19 min

@Attila : vous y avez bien croassé ? :)

Réponse de Attila  – 19 octobre 2013 10 h 32 min

@sylvie : Bien vu, mais c’est corrigé sur mon site comme d’hab. Quand on ne se relit pas :)

Réponse de juannessy  – 15 octobre 2013 16 h 16 min

@Attila :

Reste à savoir ce qu’est une Règle .

Avec la remise en cause de la Propriété , c’est sans doute , un autre grand chantier fondamental de la société humaine à venir .

Réponse de obli  – 15 octobre 2013 20 h 29 min

@juannessy :
» l’état est le plus froid des monstres froids , il ment froidement ; et voici le mensonge qui s’échappe de sa bouche : ‘ moi l’état je suis le peuple ‘ «Réponse de juannessy  – 15 octobre 2013 21 h 28 min

@obli :

Je connais .

Et j’ai même connu de l’intérieur, puisque j’ai été fonctionnaire d’Etat . Si j’ai pu échapper ( selon moi ) au risque ( car ça n’est pas une fatalité) évident que Friedrich énonçait ( mais l’anarchisme était passé avant lui ) , c’est en grande partie grâce à quelques règles simples de la fonction publique , rendues possibles par ce statut si souvent décrié pourtant :

– ne jamais rester à un poste d’autorité plus de cinq ans sir le même poste fonctionnel ou géographique ,
– ne jamais confier toutes les manettes à un seul homme ( ou femme) sur une fonction .
– pouvoir dire ( plutôt écrire , parfois ) non , sans risquer automatiquement la mise à la rue ( même si parfois il y a des mises au placard ) .

Qui plus est , dans mon domaine fortement confronté au 24/24 , à l’usager , aux associations , aux instances institutionnelles autres ( Préfet , communes et regroupements , conseil général , conseil régional , agences, média ) , et surtout au juge de paix de la résistance des matériaux ou des résultats  » exacts » des logiciels par la vérité expérimentale , le  » mensonge n’est pas permis , ou très vite repéré .

Pour autant , je reste défenseur , en l’état de nos insuffisances de pratiques personnelles démocratiques réelles et responsables , d’un Etat  » responsable par délégation » , moins pire solution dans une globalisation mondiale où les rapports de forces sont encore trop sauvages et violents , et où la Démocratie vraie n’a pas encore les moyens de s’imposer aux nationalismes , aux démocraties libérales , aux Etas cyniques ou pas .

Ce jour viendra pourtant car il est l’horizon de la survie de l’espèce humaine , dans un « système » qui conciliera le mondial ( le « connais toi toi même » universel du philosophe ) et le local ( le « fais toi toi même « de l’anarchiste ) .

Pour ça , il n’y a pas de maintien possible du capitalisme , il n’y a pas de maintien possible de la propriété sacralisée , il n’y a pas de maintien possible d’une économie sans  » chambre de compensation » digne de ce titre , il n’y a pas de place pour les paradis fiscaux , la titrisation , le shadow banking, la spéculation .

Selon mon intuition , le lieu de la Règle démocratique à venir sera dans cette chambre de compensation mondiale , et les laboratoires de créations de ces nouvelles solutions seront les lieux locaux chers aux anarchistes .Dans le meilleur des cas , tous les outils récents et à venir de la communication au plus près, au plus loin , pourvu qu’ils soient « sains et démocratiques  » – et « gratuits » – , serviront la résolution de ce paradoxe de la marche harmonieuse de la plus petite communauté à la totalité de l’espèce humaine . Notre survie nécessitera d’ailleurs que la représentation  » juridique » de tout le vivant soit assurée .Alors la « Règle » débattue et expérimentée deviendra sans heurt la Loi garantie par le Pouvoir .

Sur le fond , ce n’est pas l’Etat qui est le monstre cynique et froid .

C’est le Pouvoir tel que l’imagine encore 99, 99999% des citoyens que nous tentons d’être , et c’est pour ça qu’il m’arrive souvent ici et ailleurs d’écrire que réfléchir de façon novatrice à ce concept ( je cite aussi souvent la définition selon Tolstoï que je fais mon espérance) est vital pour la poursuite de l’aventure .

L’Etat n’est qu’une des formes historiques du Pouvoir.

Mais c’est pour ça qu’il faut se défier de tous les partis qui sont ou aspirent au pouvoir , dans son acception actuellement la plus répandue, et en particulier de ceux qui prétendent avoir les solutions dans leur boîte à outils .

Réponse de Attila  – 17 octobre 2013 11 h 18 min

@michel1954, lambert, juannessy : voici un commentaire, mal torché, que j’avais préparé hier et mis au frigo en attendant la décision du Congrès américain; je le publie, ne fut-ce que comme un remue-méninge, même si on n’y trouve rien sur le problème d’immigration:
Hummm, un problème (ici, l’immigration) atteint son paroxysme lorsque sa seule issue requiert une solution paradoxale (où tout et son contraire est mis sur la table) ou à la « belge » comme nous disons en Belgique, hier encore par la bouche de notre Premier Ministre. En France, il est temps que les français comprennent ce que veut dire le mot coalition: il faudrait que la gauche ET la droite se mettent à gouverner ENSEMBLE et oublient le suffrage à deux tours de la Vème République avec une recherche forcée et artificielle d’une majorité qui est loin d’être démocratique (ex. Chirac qui est passé de 18% à 82% entre le premier et le deuxième tour en 2002). C’est la situation dans laquelle se trouve Angela Merkel maintenant en cherchant une coalition avec son ennemi juré le SPD. C’est aussi ce qui sortira probablement du Congrès américain sur le « shutdown » qui fait couler tant d’encre si pas encore de sang.
Avec une coalition, les problèmes sont abordés par « les deux bouts » pour, après de multiples va-et-viens, tergiversations, négociations ou manœuvres, aboutir à une solution avec des compromis, « à la belge » si nécessaire pour des sensibilités linguistiques qu’heureusement les français n’ont pas. Sinon, il n’y a pas de « vivre ensemble » càd politique pour la cité. Imaginons des Etats Généraux avec d’un côté le PS ayant JLM à sa gauche et de l’autre UMP ayant à sa droite MLP, débattre des grands problèmes actuels, tout en laissant le Pouvoir Exécutif actuel faire son travail. Ainsi le gouvernement futur ne serait pas en mesure de défaire ce qui a été décidé par une telle Assemblée. Evidemment de tels débats ont déjà lieu à l’Assemblée Générale mais ils sont guidés par une seule vue à court terme: faire gagner son clan aux prochaines élections et pour cela s’opposer à toute proposition venant du parti au pouvoir, par pure discipline aveugle au détriment de l’intérêt général.

Réponse de juannessy  – 17 octobre 2013 14 h 18 min

@Attila :

Comparer une synthèse Démocrates/Républicains aux USA , à une synthèse Merkel/SPD en Allemagne , voire même à une synthèse PS/UMP en France me parait complètement fallacieux et superficiel .

Pour moi , si je veux rester dans la veine que vous semblez trop légèrement mettre en avant , je dirai qu’une synthèse PS/Modem/UMP/ FN /FDG pour ce qu’ils sont et racontent , outre le fait que je n’attends pas qu’on synthétise à ma place dans une « alchimie » que je ne maîtrise pas , ne peut rendre répondre à l’interrogation sourde de la majorité qui ne vote plus ou vote blanc .

Ce sont les aspirations humaines que les partis sont chargés de mettre en débat et choix de mode de mise en œuvre. Ils ne sont qu’illégitimes et dangereux quand ils prétendent trouver  » entre eux  » les arbitrages et petits arrangements qui préjugent de ce que  » le peuple  » veut .

La société et le monde ont besoin de redéfinir eux même , par tous moyens et canaux , qui ils sont et ce qu’ils visent , sans se confier paresseusement et sans espoir de réussite , à des représentants encore trop empreints , même parmi les plus généreux et visionnaires, des schémas mentaux , « économiques », institutionnels , du passé .

La nouvelle Démocratie , la nouvelle règle , les nouveaux schémas passent d’abord par la société civile qui a besoin de revoir clair en elle , et de comprendre pourquoi ça foire quand elle se confie à des conquérants de Pouvoir .

Réponse de Attila  – 17 octobre 2013 15 h 26 min

@juannessy : « …fallacieux et superficiel. » bien sûr, j’approuve à 100%, mais c’est ça qui est grave. Cela est vrai surtout au niveau européen où les partis sont créés artificiellement (tel que le PPE fondé par Wilfried Martens dont on prépare les funérailles nationales), sans unité réelle de doctrines correspondant à celles des partis nationaux. Les partis c’est comme les dieux: plus ils sont nombreux, moins ils ont des raisons d’être, sans prôner le parti unique tout de même.
Je vous répondrais « fallacieux et superficiel » que de croire que le peuple veut/est capable de prendre ses intérêts en main. Déjà il vote de façon irrationnelle et illogique, alors lui demander de se gouverner … les sondages d’opinion, les référendums, on a tout essayé et tout essuyé. Reste à savoir si homo sapiens est assez mûr pour se passer d’une de ses inventions: la politique et ceux qui, sans aucune formation, prétendent l’avoir comprise comme science infuse et veulent la mettre en oeuvre … sur notre dos. Suivra ensuite toute une litanie d’inventions de l’homme devenues inutiles.
A propos de chômage et immigration/intégration qui sont intimement liés même si on ne voudrait pas qu’on le dise, voir en podcast l’émission « c dans l’air » d’hier sur france5.
Chômage, je répète: on a tout essayé, dixit …
Immigration/intégration: en 2011, après concertation, l’Allemagne, la France, la Hollande, la Belgique ont déclaré publiquement que leurs politiques avaient échoué.

Réponse de juannessy  – 17 octobre 2013 19 h 11 min

@Attila :

Si vous pensez que croire que le peuple veut/est capable de prendre ses intérêts en main est fallacieux et superficiel , il y a un problème entre nous deux .

Si vous vouliez dire que c’est difficile et que le chemin est long , on peut être d’accord , d’autant que j’ai l’exemple quotidien , sur ce même blog , qu’il n’y a pas grand monde pour prendre soi même son destin en main en se posant comme responsable .

Il n’empêche, les partis et les pouvoirs institutionnels subiront ( et subissent déjà) la concurrence éclairée de groupes d’expériences ou de réflexions , richement alimentés par leur prise directe avec la réalité du terrain et des pensées les plus diverses , largement réparties dans toutes les « classes » sociales .

A eux , pour remplir leur rôle maintenu , d’écouter , agréger , porter ici et dans les instances internationales , ce qui commence à faire sens à défaut de faire encore système .

Ou on le fera sans eux .

@Attila :

C dans l’air , c’est très souvent du courant d’air .

Réponse de lambert  – 17 octobre 2013 23 h 21 min

@Attila :
Il faudrait d’abord reconnaître publiquement que que la politique laxiste d’immigration pratiquée depuis les années 60 sans consultation populaire ni frein ni filtre fut une immense erreur doublée d’un immense échec.

@lambert :

Le seul reproche que je fais aux gens qui fuient , et il est de taille , c’est de fuir .

Réponse de lambert  – 18 octobre 2013 11 h 26 min

@juannessy :
Bien sûr …
Le mouvement migratoire qui opère dans nos frontières, retrace une nouvelle carte sociologique de la France (ou plutôt de la non-France, c’est selon).
Mouvement qui ne peut que s’amplifier rendant de plus en plus périlleuses les positions de ceux qui ne fuient pas..
Fight or fly ..
Le problème du « fight » c’est que la société qui a produit la « douce france » n’est plus. La police, la justice, la politique de la ville,d’immigration,pénale etc.. sont largement devenus incapables de la protéger ou de la promouvoir.
Le problème du « fly » c’est qu’on gagne juste du temps … si les politiques ne changent pas radicalement, même les zones paisibles qui subsistent encore dans ce pays seront menacées.

@lambert :

Tout ça est bien foggy et emberlificoté en sauce anglaise .

Comme si les migrations internes n’avaient pas toujours existé avec souvent les mêmes raisons misérables de fond et les mêmes risques communautaristes et de ghettoïsation

Simple question de couleur de peau , d’accent et d’histoire antérieure .

Toujours la seule réponse digne possible : la République , les droits , les devoirs , sous la Loi appuyée sur la force .

Et la République , ce n’est pas que les « politiques » .Ils ne trouveront pas les issues par délégation .D’autant que le travail en plein emploi , selon son ancienne fonction de formation/éducation/occupation/distribution ,, n’est plus ( et ne sera sans doute jamais plus ) l’auxiliaire puissant et premier de  » l’intégration » ou plus largement du « vivre ensemble » . Sa  » défection » désagrège d’ailleurs ,bien au delà des populations les plus souvent mises en avant .

Attila  – 21 octobre 2013 11 h 43 min

Un monde où la richesse ne connaîtra jamais de plafond pendant que la pauvreté va toujours vers un fond sans limite est-il vivable à long terme? Vu la baisse continue de la natalité chez les gens riches, la richesse mondiale restera dans les mains d’un nombre de plus en plus limité de personnes (moins de 1% de la population mondiale) ne sachant quoi faire de leur argent, nous sommes devenus fous, tout simplement:
http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/17/billionnaires-fortune-bill-gates-futur_n_4115012.html#slide=2917156

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s