L’euro et la mongolfière (JA)

Attila – 11 novembre 2013 16 h 16 min » Plus l’euro sera faible, plus l’Europe sera forte. » Allora Super Mario (Draghi), che aspetta ?

Réponse de Attila  – 13 novembre 2013 11 h 57 min
@raymond75 : Merci pour le lien: suis admirateur de Michel Rocard et de Jean-Pierre Chevénement pour leur évolution en rapport avec le temps qu’ils semblent avoir vaincu … Sur ce blog où nous voguons ensemble depuis qq temps, j’ai essayé, sans succès, d’amener le débat dans « A-t-on vraiment tout essayé ? » vers l’usage du loisir, de l’oisiveté ou mieux le temps libre que nous offre l’industrialisation du monde moderne (voir mes commentaires du 14/10 à 16h49 et du 21/10 à 9h45). Je suis ravi d’écouter ce brillant homme, ancien Premier Ministre, de développer ce sujet avec clarté. J’ai lu récemment plusieurs livres d’Albert Jacquard où il parle longuement du « travail » que j’approuve totalement. Je le cite: « Etymologiquement, le travail est une « torture » (tripalium); pour le théologiens, il est une malédiction divine; pour le économistes, il est le bien suprême, dont chacun doit avoir sa part et dont, hélas pour eux, les pauvres chômeurs sont privés. Devant une telle incohérence, il est nécessaire de choisir le sens des mots ». J’ai une citation de Nietzche sur le sujet que je garde en … réserve.
Réponse de Attila  – 14 novembre 2013 12 h 56 min
@Attila : Plutôt, je la donne puisqu’elle figure dans un des livres d’Albert Jacquard (Petite philosophie à l’usage des non-philosophes, Livre de Poche, p. 207-208): Dans Aurore, Friedrich Nietzche déclare: « Au fond, ce sont aujourd’hui, à la vue du travail – on vise toujours sous ce nom le dur labour du matin au soir -, qu’un tel travail constitue la meilleure des polices, qu’il tient chacun en bride et s’entend à entraver puissamment le développement de la raison, des désirs, du goût de l’indépendance. » Et Albert Jacquard d’ajouter un peu plus loin:  « Elles (ndlr: des expériences faites dans des écoles anglaises) montrent que les enfants que l’on rend responsable de la gestion de leurs études font des progrès au moins aussi rapides que ceux qui sont contraints par un emploi du temps imposé. N’est-ce pas le problème central de la vie consciente que de faire au mieux avec la durée que nous donne la nature ? N’oublions pas qu’une vie de cent années ne contient que trois milliards de secondes; raison de plus pour ne pas perdre son temps à des insignifiances. »

Attila  – 16 novembre 2013 11 h 42 min
L’Allemagne exporte-elle trop?: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10152637194095995&set=a.274763745994.151745.55253590994&type=1&theater Et si on mettait Angela Merkel (et Super Mario Draghi si nécessaire) dans la Mongolfière, celle-ci descendrait vite …
Réponse de Attila  – 16 novembre 2013 11 h 44 min
@Attila : … et voici l’explication de Pierre Kroll: http://www.rtbf.be/radio/player/lapremiere?id=1870092&e=

Réponse de patrice  – 17 novembre 2013 19 h 32 min
@Attila : non, ce sont les autres qui n’exportent pas assez.
Réponse de Attila  – 17 novembre 2013 16 h 28 min
@ollivier & a1mot: En Belgique, lors de la crise d’absence de gouvernement pendant 541 jours en 2010, un flamand nommé David Van Reybrouck a créé un mouvement de citoyens appelé G1000 dans lequel tous ceux en âge de voter ont droit à donner leur avis et à influencer ainsi la gouvernance de leur pays. Cet homme vient de sortir un livre en flamand « Tegen verkiezingen » (traduction google: contre élections) dont la version en français portant le titre « La démocratie ne se limite pas à des élections » est attendue pour le 5 février 2014. En résumé, il préconise un gouvernement composé d’élus comme à présent mais qui devraient accepter en leur sein un certain nombre de citoyens tirés régulièrement au sort et qui votent sur le même pied que les élus les lois, les réformes, les décrets, les amendements, etc. Cette idée remue actuellement les politologues de tout bord. Wait and see …
Les élections elles-mêmes ne suffisent pas quand il s’agit d’une femme: http://www.huffingtonpost.fr/edith-cresson/le-vrai-pouvoir-est-au-ministere-des-finances_b_4292958.html?utm_hp_ref=france « La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente. » Françoise Giroud

Réponse de Attila  – 3 décembre 2013 12 h 56 min

a1mot  – 17 novembre 2013 18 h 25 min
@Attila le projet évoqué sur votre blog de « mélanger » élus et « tirés » au sort rappelle plus ou moins furieusement la composition des juridictions pénales pour les crimes et délits. Mon grand-père avait été juré et, sans violer le secret du délibéré, il laissait transparaître que les magistrats professionnels impressionnaient les simples citoyens. Wait and see c’est plutôt monarchiste, ça ne cohabite pas trop avec l’exigence démocratique d’être VIGILANT et de toute façon c’est notoirement insuffisant. . Mais revenons aux USA et à l’UE. Qu’attend-on pour lancer des grands chantiers pourvoyeurs non pas de fonds pour les malfaisants mais d’emplois pour les honnêtes? Pour éviter Hitler pourquoi les démocraties européennes ne lancent-elles pas elles-mêmes ces grands chantiers (pas les conneries comme la pyramide du Louvre à moins qu’on veuille des Pharaons — j’en veux pas)? Qu’en pense Franklin DELANOE Roosevelt? Faut-il vraiment que je dise du bien des avocats (qui sont pourtant eux aussi &@# !

Réponse de Attila  – 18 novembre 2013 11 h 40 min
@a1mot : Oui, en Belgique aussi on a recours au tirage au sort pour la composition des jurys d’assises et lors de sondages d’opinion. Mais cela a été la règle en Grèce il y a 3000 ans et en Italie entre le XIVe et XVIe siècle où il a donné une certaine satisfaction. La démocratie n’est jamais achevée, c’est un processus en progression continue.
Réponse de patrice  – 18 novembre 2013 12 h 10 min
@Attila : une progression vers quoi? Réponse de Attila  – 18 novembre 2013 14 h 54 min
@patrice : vers la justice, la légalité (voir patrice ci-dessus), la sagesse, l’intelligence, bref vers un meilleur usage de nos neurones que nous héritons de nos géniteurs, gracieusement et que nous transmettons à nos descendants, légèrement modifiés (créés?) par notre conscience (nespa ollivier?).

Réponse de patrice  – 18 novembre 2013 15 h 58 min
@Attila : c’est bien là où je voulais en venir; dès lors que la loi, expression de la volonté générale, est délibérée et adoptée par l’Assemblée nationale et le Sénat, promulguée la le président de la République, et publiée au journal officiel, la démocratie est parfaite et il n’y a plus aucune « progression » possible. Il appartient à chacun de cultiver son intelligence et sa sagesse… selon ses moyens…
Réponse de Attila  – 19 novembre 2013 15 h 06 min
@patrice : … »et il n’y a aucune « progression » possible ». Non, pas de messe, pas de fatalisme! Tout ce qui est fait par l’homme (tiens, c’est sa journée aujourd’hui, bon anniversaire l’homme!), peut être défait par l’homme, comme sa définition de démocratie (qui en possède plusieurs, par ex. la démocratie est « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple » Abraham Lincoln) ou sa constitution. Mais il faut se méfier des lobbys qui font tout pour culbuter la démocratie: http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_louis-michel-a-joue-un-role-douteux-dans-le-cadre-de-la-loi-sur-la-vie-privee?id=8140130
Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s