Pour en finir avec le Queuillisme (JA)

Attila – 11 août 2014 17 h 19 min Queuillisme, cueillisme (art de cueillir les fruits de qq chose), procastination,  hésitation, attentisme, espérance, hollandisme, etc … on est parti pour une semaine créatrice de nouveaux mots. A défaut de résultats, c’est toujours ça …

Réponse de a1mot  – 11 août 2014 18 h 15 min
@Attila : Ha, ha, Attila! Vous m’avez cueilli! Humour sciences-politiques, Raffarin vient de perdre la première place. http://www.youtube.com/watch?v=lgT-O1UCT6g (j’ai eu un hiérarchique n+0,1^n aussi gentil organisateur comme ça mais lui, il faisait un peu aussi dans le harcèlement moral) (ne vous sentez pas forcé de me répondre, mais je vais regarder sur le blog d’Attila … si j’y suis (encore) ;-)

Réponse de  – 16 août 2014 21 h 28 min

@Attila : je regrette, mais « procastination » n’est pas un nouveau mot; je l’ai trouvé dans un Larousse de 1890.

Réponse de a1mot  – 20 août 2014 10 h 26 min

@Attila :
« Dans les bras du mot nouveau, croît un être nouveau » (*)

Si l’on fait un bilan de cette semaine-là, il n’y aura pas eu beaucoup de néologismes. Mircea Eliade, Isabel et les eaux du diable, Chapitre I: jeunesse sans vieillesse

Attila  – 12 août 2014 10 h 31 min
L’utopie n’est que le nom donné aux réformes lorsqu’il faut attendre des révolutions pour les entreprendre. Fraternités – Une nouvelle utopie [ Jacques Attali ] Read more at http://www.dicocitations.com/citations-mot-entreprendre.php#XXbc1wdmX61j5IJw.99
Attila  – 12 août 2014 10 h 50 min
« Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. » Guillaume Ier d’Orange-Nassau L’avis de Michel BOUCHILLOUX (Saint Pierre Du Mont) Sens du verbe espérer? « Je n’ai pas lu de commentaire sur le sens du verbe « espérer « qui signifie aussi « attendre » comme en espagnol le verbe « esperar » signifie « attendre » uniquement… En langue française nous retrouvons de nombreuses expressions qui gardent ce sens unique, commun à la langue castillane. Il n’est donc pas besoin d’attendre pour entreprendre, et il convient de persévérer pour tenter de réussir… Enfin cette citation est-elle de Guillaume 1er d’Orange Nassau ou de Charles le Téméraire ? » (05 septembre 2013)
Attila: S’il n’y a pas d’espoir, pourquoi entreprendre? Donc, un entrepreneur prudent fait une étude de rentabilité avant d’entreprendre. Faut-il être prudent, voilà la question. Dans le système capitaliste, il faut réussir pour persévérer, sinon c’est la faillite. Le capitalisme est né avec le commerce des tulipes, la faillite aussi.
Représentation sémantique de entreprendre 
Les synonymes sélectionnés sont :
agir, amorcer, attaquer, attenter, avoir l’initiative, baratiner, commencer, déclencher, démarrer, déroger, emmancher, empiéter, enclencher, engager, engrener, entailler, entamer, entreprendre, essayer, ébaucher inaugurer, intenter, lancer, mettre la cognée à l’arbre, mettre la main à, oser, porter atteinte à, porter préjudice à, prendre l’initiative, prendre à tâche, railler, risquer, s’embarquer, s’engager, se disposer à, se frotter, se mettre à, se proposer de, tenter, toucher à, tourmenter, traiter, usurper,

43 mots sélectionnés.

Représentation sémantique de espérer

Les synonymes sélectionnés sont :

aspirer, attendre, avoir confiance, compter, croire, désirer, entrevoir, escompter, espérer, faire état, penser, pressentir, promettre, présumer, prévoir, s’attendre à, se figurer, se flatter, se promettre, se targuer, souhaiter, supputer, tabler, tabler sur, vouloir
25 mots sélectionnés.

Représentation sémantique de réussir

Les synonymes sélectionnés sont : aboutir, achever, arriver, avancer, avoir du succès, avoir la main heureuse, bien marcher, briller, faire, faire du chemin, faire florès, faire fortune, faire ses affaires, faire son chemin, finir par, fleurir, florir, fructifier, gagner, marcher, mener à bien, monter, parvenir, parvenir à, percer, plaire, pousser, prendre, prospérer, réussir, s’acclimater, s’accomplir, s’en tirer, s’élever, se faire, se pousser, se réaliser, tourner bien, triompher, trouver, venir, venir à bout, venir à bout de 43 mots sélectionné

Représentation sémantique de persévérer

Les synonymes sélectionnés sont : continuer, demeurer, durer, insister, persister, persévérer, poursuivre, s’acharner, s’enliser, s’entêter, s’obstiner, s’opiniâtrer, se maintenir, soutenir, soutenir son effort, tenir, traîner 17 mots sélectionnés.

Réponse de a1mot  – 13 août 2014 12 h 32 min
@Attila : Merci, sympa la rediff et Mabille qui oscille entre prêtre catholique et muezzin… Les grosses têtes c’est le programme préféré aussi des taxis, avec qui notre hôte a bien communiqué. whiplash injury (coup du lapin) avec tous ces flash-backs: Attila et la cavalerie (clin d’œil à la remarque de Juannessy), Queuille, et puis le remarquable immobilisme du présent ou du passé immédiat. Que l’on pense par exemple aux innovations automobiles: les créations et inventions françaises d’avant-guerre (y compris les Renault blindés…), Citroën, etc Je me demande quels taxis M. Attali et le Président normal pourraient prendre (ravir) à l’avenir. Un oiseau de Feu propulsé par des turbines à gaz (avec « joy » stick; aérofreins anti-skid system i.e. ABS peut-être;)? Modernité remontant à 1958! http://www.youtube.com/watch?v=hzmEN0bu6GI (ne nous remerciez pas, Président, c’est gratuit — et fortuit si vous nous lisiez) Un ethnographe, Bruno Latour, écrivait que « nous n’avons jamais été modernes »; disons que l’ère contemporaine semble beaucoup plus timorée et conformiste qu’avant.
Réponse de Attila  – 13 août 2014 11 h 40 min
Attila  – 13 août 2014 9 h 55 min
Réponse de  – 13 août 2014 11 h 14 min
@Attila : Quand Attila fait appel à la cavalerie , il vaut mieux se planquer .
@Attila : Le statut de l’autoentrepreneur est une bonne idée pour aider des gens dynamiques, réellement professionnels, à se lancer et à démarrer dans la création d’entreprise. . Mais les chiffres sont là : la moitié ne gagnent rien ou presque, et le salaire moyen est de 1000 € par mois : de la survie. Lorsque l’on créé une entreprise, il est de coutume de dire que l’on ne gagne rien pendant les trois premières années ; donc ce qu’il serait intéressant de connaitre, c’est la proportion d’autoentrepreneur qui ont dépassé les trois ans, soit en devenant de véritables entrepreneurs, soit en ayant un salaire décent. . Ce que je vois dans lé région parisienne, c’est que beaucoup font cela car ils ont perdu ou ne trouvent pas de travail? Ils s’improvisent artisans alors qu’ils ne sont que bricoleurs le plus souvent, et ils sont exploités par de véritables entreprises, qui s’épargnent ainsi les lourdeurs du statut de salarié. De plus, ils entre en concurrence la plus sauvage entre eux, avec (contre) les immigrés, et pire encore avec les clandestins. . Etre entrepreneur n’est pas donné à tout le monde, et au-delà des connaissances professionnelles et d’un certain génie à trouver des idées, il faut avoir des bases de gestion … Avis mitigé donc pour moi. . En fait, la courbe de création des autoentrepreneurs suit la courbe du chômage ; mais ceux là ont le courage d’essayer.
@Raymond75 : Je partage en gros ce sentiment . Un pis aller dans un système qui a besoin de créer des zones de « petits joueurs » floues et sauvages , pour survivre .
Réponse de Attila  – 13 août 2014 11 h 40 min
Reçu sur mon email:

Noblejoué said 19 hours ago:

Salut Attila

Que pensez vous de  » dans le doute abstiens-toi ? »
Et de cette petite histoire, Pandore ? Je passe sur les détails mais Pandore, une femme on leur met toujours tout sur le dos…. Pandore ouvre ce qui contenait tous les malheurs du monde, referme mais… Malheur ! Il reste l’espoir, qui est la pire chose car il fait supporter tout le reste.

Donc d’accord, quand il faut agir, il faut agir, mais enfin, souvent, on dirait qu’il faut agir pour agir.
Ce qui amène à faire toutes sortes d’expériences.
Quand c’est sur soi, d’accord.
Mais un gouvernement doit-il infliger ça à son peuple ?
Outre que ce n’est guère respecteux, ca peut amener à un trop plein, des incohérences, comme on le voit dans l’activisme juridique.

D’ailleurs, les deux sont compatibles, s’agiter pour ne pas agir.

Est-ce que le problème n’est pas notre rapport au progrès ?
Trop y croire amène à ne pas agir car ça ira mieux tout seul, ne plus y croire amène à ne pas bouger pour ne pas dégrader daventage la situation.
Mais comment croire modérément au progrès ? C’est le genre d’idées que les gens ont en y voyant une possibilité de salut pour eux et pour le monde donc la modération là-dedans est difficile.

Vous said 3 hours ago:

Noblejoué,
Vous soulevez là un des grands dilemme de la vie: agir ou pas, c’est de même niveau dramatique que « to be or not to be ». Un proverbe chinois dit: les dieux sont toujours du côté de ceux qui agissent. En Belgique, nous avons eu un PM (Achille Vanacker) début 1950 qui disait: zazis puis ze réflécis (il zézéyait). Bref, la vie n’étant pas un fleuve tranquille, je dirais qu’il y a un petit avantage en faveur de ceux qui savent se décider rapidement pour agir, quitte à se tromper, car on apprend toujours de ses erreurs. D’ailleurs c’est ce que dit JA dans cette chronique sur Queuille par: « Non, l’inaction n’est jamais une solution. Non, se tromper n’est jamais pire que de ne rien faire. Non, la lâcheté, dans la vie publique comme dans la vie privée, n’est jamais porteuse d’avenir. »

Réponse de Attila  – 15 août 2014 12 h 02 min

@juannessy : Après la récré des Grosses têtes, voici une répentanse/pénalité/péché qui pourrait vous donner des ailes pour vous envoyer en l’air: http://www.rtbf.be/radio/podcast/player?id=1949232&channel=lapremiere

Réponse de  – 15 août 2014 13 h 33 min

@Attila :

Vous êtes sûr de ne pas confondre Ascension et Assomption ?

Attila  – 16 août 2014 11 h 12 min

« Les dieux aident ceux qui agissent. »
Proverbe latin

Réponse de  – 16 août 2014 12 h 37 min

@Attila :

c’est surtout une consigne que l’on retrouve à l’identique dans les  » Livres » tant juifs que chrétiens ou musulmans , pour une fois d’accord .

Réponse de  – 16 août 2014 14 h 34 min

@juannessy :

A y regarder de plus près , on note aussi que pour tout ce beau monde , c’est l’intention qui « valorise » l’action .

Ce qui amène à examiner simultanément : intention , motivation , volonté , action et , le plus confus , valeur .

Avatar de AttilaRéponse de Attila  – 16 août 2014 14 h 47 min

@juannessy : Les spiritualistes (hindouistes, taoïstes, etc) méditent, lévitent ou font du yoga, les incas, mayas, bouddhistes, etc font agir leurs dieux sans jamais se poser de question sur l’origine du monde, les chamanes se réfèrent à la nature, les prophètes délirent ou sont épileptiques … sans compter les mormons et autres variétés chrétiennes. Alors où dieu reconnaîtra-t-il les siens ?

Publicités

4 commentaires on “Pour en finir avec le Queuillisme (JA)”

  1. Noblejoué dit :

    Salut Attila

    Que pensez vous de  » dans le doute abstiens-toi ? »
    Et de cette petite histoire, Pandore ? Je passe sur les détails mais Pandore, une femme on leur met toujours tout sur le dos…. Pandore ouvre ce qui contenait tous les malheurs du monde, referme mais… Malheur ! Il reste l’espoir, qui est la pire chose car il fait supporter tout le reste.

    Donc d’accord, quand il faut agir, il faut agir, mais enfin, souvent, on dirait qu’il faut agir pour agir.
    Ce qui amène à faire toutes sortes d’expériences.
    Quand c’est sur soi, d’accord.
    Mais un gouvernement doit-il infliger ça à son peuple ?
    Outre que ce n’est guère respecteux, ca peut amener à un trop plein, des incohérences, comme on le voit dans l’activisme juridique.

    D’ailleurs, les deux sont compatibles, s’agiter pour ne pas agir.

    Est-ce que le problème n’est pas notre rapport au progrès ?
    Trop y croire amène à ne pas agir car ça ira mieux tout seul, ne plus y croire amène à ne pas bouger pour ne pas dégrader daventage la situation.
    Mais comment croire modérément au progrès ? C’est le genre d’idées que les gens ont en y voyant une possibilité de salut pour eux et pour le monde donc la modération là-dedans est difficile.

    • Attila dit :

      Noblejoué,
      Vous soulevez là un des grands dilemme de la vie: agir ou pas, c’est de même niveau dramatique que « to be or not to be ». Un proverbe chinois dit: les dieux sont toujours du côté de ceux qui agissent. En Belgique, nous avons eu un PM (Achille Vanacher) début 1950 qui disait: zazis puis ze réflécis (il zézéyait). Bref, la vie n’étant pas un fleuve tranquille, je dirais qu’il y a un petit avantage en faveur de ceux qui savent se décider rapidement pour agir, quitte à se tromper, car on apprend toujours de ses erreurs. D’ailleurs c’est ce que dit JA dans cette chronique sur Queuille.

      • Noblejoué dit :

        @ Attila

        Jacques Attali dit qu’il vaut mieux agir. Quoi d’étonnant puisqu’il a reussi ? Par définition, les vaincus ne vont pas venir pleurer leur défaite et les vaincus sont oubliés. Or parmi ces vaincus, il y avait sans doute aussi des gens qui agissaient. Je pense que la perception fausse peut-être la réalité.

        Tenez, entre les Palestiniens et les Israeliens, aucune différence de ce point de vue, chaque peuple agit contre l’autre, guerroie, fait oeuvre de propagande, se reproduit plus pour l’un, encourage pour l’autre les siens à s’installer dans la mère patrie…
        Or on peut penser qu’un des deux sera vaincu.
        Les deux auront agi.

        Il est vrai qu’il faut agir, se défendre quand on est attaqué.
        Ainsi, Attila, mieux vaut être un Attila qu’un chrétien de l’empire romain, de base qui se refuse à se battre pour l’empire, et intello qui dit après comme Augustin que la chute de Rome n’est pas grave.

        Mais agir dans d’autres cas ?
        Quand les Américains essaient de démocratiser l’Irak, moi je dis qu’ils… agissent peut-être trop.
        Ni idiots, ni méchants ! Loin de là, mais comme le remarquaient les Anciens, on peut donner comme un de mes peuples préférés, dans la démesure…

        Alors là, Attali dit qu’il faut retourner en Irak, il dit en somme qu’il y a bien le même risque, en filigrane.
        Le risque d’aggraver la situation, comme l’ont fait les Américains.
        Bizarre que personne ne le relève, d’ailleurs.
        Ceci dit, je suis d’accord. Il faut dire que je n’étais pas entièrement contre les interventions précédentes.
        Mais enfin, c’est toujours la même pensée que les Américains qu’on critique tant, agir-agir-agir.
        Normal pour un peuple descendant de pas loin de pionniers.
        Mais nous, en Europe ?
        On essaie de se faire qu’on croire qu’on est capable comme les Américains, mais c’est faux. On est incapable de s’unir (d’ailleurs l’Union européene va peut-être sombrer) et on n’a jamais été capable de s’enthouiasmer, avant cela, que pour le nazisme par nature totalitaire, et le socialisme qui l’est souvent.
        Pas étonnant qu’on en revienne au moindre mal.
        J’imagine donc qu’on va agir et tourner talon au plus tôt.

        Au fait, les Américains pouraient partir, aussi.
        Depuis le temps qu’ils ont des problèmes, et que nous, les Européens, nous en réjouissons par ressentiment pour le peuple qui a su s’unir fédéralement, nous délivrer, nous protéger et nous inspirer.
        Partir ?
        Je m’étonne qu’ils ne l’aient pas faits plus tôt.
        Ne pas oublier que leur action est spéciale à la base : se barrer de l’Europe pourrie, se retirer du monde.
        Leur manière de se projetter dans le monde est l’effet de leur puissance et de notre carence.
        Mais cela leur a apporté pas mal d’ennuis recemment, et ils pourraient donc se rappeler que ce n ‘est pas retourner dans le monde, leur vocation, mais la frontière, par exemple la conquête spatiale.

        Agir n’est pas forcément guerroyer.

  2. Noblejoué dit :

    Tiens a propos d’agir.
    Vous avez fait une citation

     » Attila – 9 août 2014 10 h 07 min
    « S’il y a le glaive, il n’y a pas de livre. S’il y a le livre, il n’y a pas de glaive. » Le Talmud »
    Joli, idéalsite, donne à rêver et a penser…. Mais faux !

    A mon avis expression d’un rêve irréalisé.
    Le livre ne me semble pas prêt à remplacer l’épée et je ne vois pas guère d’empire pérenne ayant supprimé les livres. Il faut des épées, des livres et une charrue pour un empire, les trois fonctions, quoi. Sacré, guerre, production. Ce n’est pas pour rien que le roi est censé les réurnir en lui.

    Bref, on agit par le glaive et l’épée, et il faut penser pour bien se battre, et il faut se battre contre soi et s’exposer au risque d’être rejeté pour penser.
    Le glaive écrit le monde, la plume ensenglante le monde, le glaive ou la parole, pareill et ce n’est pas pour rien que Jésus a dit qu’il apportait le glaive et que de mauvais esprits pensent qu’il aurait mieux fait de se taire.

    Ou pas ? Puisqu’il faut agir.
    Pour cela rallier autour d’un but. Mais franchement, empêcher les gens de se sauter à gorge demande au moins autant de prudence que d’audace. Et on pourra prendre des airs inspirés, au fond il s’agit de moindre mal.
    Quand user de violence pour la diminuer ? Quel est le régime le moins injuste ?
    Ect.
    C’est la politique, et encore à son meilleur.

    Mais a mon avis, si on veut changer le monde en bien, il faut changer l’homme.
    Ca ne nous tombera pas du ciel comme les Américains avec leurs drones en plus majesteux, j’imagine, mais en le faisant soi-même par la science, projet transhumaniste, longévité, intelligence, tout ça, diabolisé en France ou on ne veut pas agir, ou alors en politique, c’est-à-dire au fond ne pas agir puisque la politique ne peut, et tant mieux, changer l’homme… malgré lui. Le projet transhumaniste n’oblige personne à le suivre… S’amélioreront ceux qui le voudrons si les techniques arrivent un jour pour cela.
    Tout ce que la politique peut faire pour c’est de ne pas s’opposer voire si possible de donner les moyens à tous les candidats désargentés de se transformer.

    Il est peut-être indiscret d’essayer de convaincre…
    Dites-vous que vous m’avez convaincu d’agir.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s