Qui veut faire de la politique ? (JA)

Attila – 3 septembre 2014 12 h 23 min
Faire des plans pour le futur, c’est une activité dont notre hôte a fait sienne, qui l’amuse et le passionne, tant mieux pour lui car cela est le souhait de M/Mme Toutlemonde comme disait Pascal.
Alors, pourquoi s’en priver, allons tirer chacun notre plan sur la comète, au moins comme métaphore.
Bien avant que les souhaits de JA ci-dessus se réalisent, nous serons entrés dans une nouvelle ère d’évolution du monde où l’homme et la machine/technologie vont coopérer, à l’image d’un pilote et son co-pilote dans un engin volant, pour diriger l’avancement du monde vers des contrées de plus en plus hospitalières. Evidemment, ce scénario est un rêve utopique car son contraire a la même probabilité de se produire. Lire à ce sujet le livre de Joël de Rosnay (proche de JA) « L’homme symbiotique » où il parle d’un nouvel humanoïde qu’il appelle « cybionte », à la fois cybernétique et biologique.
Actuellement, notre planète est sur le point d’être la propriété privée de quatre géants dont les initiales donnent AGFA, (ce qui n’a rien à voir avec la firme allemande même si la littérature sur internet est majoritairement en allemand) qui signifie Apple, Google, Facebook, Amazon. La main-mise de ces quatre géants américains sur le marché mondial est impressionnant et leur prévision de contrôle des besoins et activités humaines l’est encore plus. Alors nos réformettes institutionnelles locales, lentes et improbables, on ferait bien de les oublier car nous aurons tous disparu avant leurs réalisations.

Réponse de  – 3 septembre 2014 12 h 29 min

@Attila : Bien sur, je sais bien que aucune réforme n’est possible en France, sauf suite à une tragédie. C’est ce qui fait la spécificité de notre pays, et cette absence d’esprit pratique livre notre pays aux A.F.G.A. sans défense.

Réponse de Attila  – 3 septembre 2014 12 h 35 min

@Attila : « Si le marché l’emporte sur la démocratie, il orientera la science dans des directions qui menaceront l’humanité » JA dans « Une nouvelle utopie  »

Réponse de  – 3 septembre 2014 13 h 42 min

@Raymond75 : ce qui fait la spécificité de notre pays, c’est sa propension au suicide.

@Attila : Vous avez vu Attila : moi aussi je suis capable de faire du YFOYAKA :):) :)

Attila  – 4 septembre 2014 12 h 36 min

Célèbre bureau de recrutement cherche homme/femme politique déraisonnable pour redresser situation critique:
« L’homme raisonnable s’adapte au monde; l’homme déraisonnable s’obstine à essayer d’adapter le monde à lui-même. Tout progrès dépend donc de l’homme déraisonnable. » George Bernard Shaw

lire aussi:http://lesclesdedemain.lemonde.fr/business/comment-serez-vous-recrute-en-2025-_a-56-4238.html

Réponse de  – 4 septembre 2014 12 h 47 min

@Attila : c’et de l’humour anglais; ça ne ferait pas rire les Allemands, qui sont responsables du maintien de l’ordre en Europe (depuis que les Français ont choisi un « autre modèle de développement »).

Attila  – 5 septembre 2014 16 h 12 min

Qui veut faire de la politique ? Moi, moi, moi … mais à condition d’être lavé de toutes mes fautes antérieures, pour maximum une semaine (de préférence entre Noël et Nouvel-An). Ainsi tout français(e) aura sa chance de gouverner son pays, remettant la démocratie droite dans ses bottes: un gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple:
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/09/05/quatre-questions-sur-la-demission-de-thomas-thevenoud_4482681_4355770.html

Réponse de Attila  – 5 septembre 2014 17 h 35 min

@Attila : Dans l’art du surréalisme, aucun pays ne vaut la Belgique. Voici une tragi-comédie toute écrite nommée « Qui veut être Premier Ministre ? » et dont il manque un Shakespeare pour la mettre en musique:http://www.lesoir.be/645852/article/debats/editos/2014-09-05/pays-dont-quasi-personne-ne-veut-etre-premier

 – 5 septembre 2014 18 h 57 min

@Attila : La Belgique est effectivement fascinante : un an sans gouvernement, et le pays fonctionne aussi bien, et des politiques qui ne veulent surtout pas devenir Premier Ministre ! Extraordinaire :)

Attila  – 7 septembre 2014 17 h 04 min

On n’est pas sortis de l’auberge de « csoj »: http://www.egaliteetreconciliation.fr/Etienne-Chouard-face-a-Jacques-Attali-27685.html

voici l’avis de Mediapart: http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-paul-richier/070914/fact-checking-jacques-attali-est-il-fiable

site de la BCE: https://www.ecb.europa.eu/ecb/tasks/html/index.fr.html

et l’avis du député européen (belge) écolo Philippe Lamberts: http://www.philippelamberts.eu/precarite-sociale-le-prix-du-plein-emploi/

du même député qui s’y connait en matières européennes:

http://www.rtbf.be/radio/player/lapremiere?id=1954662&e=

Conclusion: s’il faut s’en prendre à ce qui ne va pas dans l’UE, il faut commencer par les institutions elles-mêmes dont VGE a été le grand prédicateur. Voir aussi le sujet suivant « Rendez-vous le 2 octobre » sur ce site, notamment à propos des statuts de la Banque de France modifiés par VGE, ministre des finances sous Georges Pompidou: http://blogs.lexpress.fr/attali/2014/09/08/rendez-vous-le-2-octobre/#comment-209346

Réponse de  – 8 septembre 2014 13 h 57 min

@juannessy :

Si Attali cherche de vrais moyens de gouverner , et si Chouard cherche vraiment des espoirs de plus grande démocratie via la constitution , plutôt que de psychanalyse de partis ou des petits jeux d’acteurs , je me retrouve de façon plus lourde et certaine dans ça :

http://www.pauljorion.com/blog/2014/09/08/le-president-de-la-republique-francaise-va-t-il-faire-son-travail-par-pierre-sarton-du-jonchay/#more-68739

Réponse de  – 7 septembre 2014 22 h 09 min

@Attila : si vous citez ce site internet, je crains fort que vous allez au devant de gros problèmes !…
.
On pourrait commencer progressivement, au sujet des « représentants » et des « Maitres » : l’exemple des représentants du personnel élus dans les entreprises, par exemple.
.
Ils sont élus, font même campagne, et pour les plus haut gradés des syndicalistes en deviennent des professionnels du syndicalisme, inamovibles, omniprésents dans les médias, donc dit autrement, des oligarques. Il ne faut pas chercher plus loin l’éviction de l’ancien syndicaliste de Mittal Florange qui a perdu aux européennes : c’est, bien avant le rejet du PS, le rejet des élites oligarchiques, dont les grands syndicalistes font partie. Si Nicole Notat finit « patronne » au Siècle (il y en a qui ne sont pas très galants quand même, tout se perd), ce n’est pas un hasard.
.
Ce n’est pas nouveau que les élites méprisent le « peuple », dont une définition sérieuse pourrait être « les ouvriers, les employés et les classes moyennes ». Et c’est le cas, plus que jamais.
.
Ce qui augmente, en revanche, c’est le mépris du bas envers ces élites. Il faut donc faire diversion…
.
Mais revenons aux entreprises. Les représentants du personnel sont élus. Ils sont appelés « représentants » du personnel à juste titre. Mais sont-ils pour autant des « dirigeants » du personnel ou des Maitres ? Bien sûr que non. Chouard a raison sur les 200 ans, car dans le grand élan de fraternité révolutionnaire, il conviendrait simplement de rappeler les lois Le Chapelier seulement abrogées par Napoléon III, ou le génocide en Vendée, bien plus proche de nous mais tout aussi tragique que la Saint-Barthélemy.
.
Il serait intéressant de transposer cette illustration du monde syndical avec le monde politique, et d’en tirer des enseignements.

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s