L’amour collaboratif | Conversation avec Jacques Attali – Lexpress

Attila – 8 juin 2015 16 h 31 min

O lala, je prends mes jambes à mon cou … avant qu’on me partage !

Réponse de a1mot – 8 juin 2015 18 h 10 min

@Attila : Jean-Pierre Mocky « partage », en tout bien tout honneur, l’affiche avec Jacques Attali.

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/2165-cannes-jacques-attali-bientot-cinema-croisette-confie.html

(bon, mon ordre moral je vais donc le remballer façon téléscopique; objectivement, récurremment(e), décidément! Pourtant, façon trophée dans un pavillon de chasse à l’élan ça aurait fait son effet)

Plus moyen d’être réactionnaire sans paraître handicapé de l’âme, ici! C’est la faute à Jacqu’âme le Rouge;-)

Réponse de inthesky  – 9 juin 2015 11 h 11 min

@Attila : moi non plus, je n’ai pas envie qu’on me partage. En plus, je suis trop vieux, il n’y en a pas une qui va payer un prix tel que je me déplacerai :-)

Réponse de a1mot  – 9 juin 2015 11 h 38 min

@Attila, inthesky :
Egoîstes! Il y a, me semble-t-il, tant de collaboratrices désireuses de parfaire leur CV!
Dommage que Dutronc la joue trans-am(erican)
https://www.youtube.com/watch?v=OqYQ2AWofVk
(je fouille le concept et il faudrait censurer mon compte sur cette chronique parce que je crois, sans forcément être férocement le benjamin, que je vais déraper sur ce sujet pourtant sérieux)
.
Vous avez signé pour le libre-échange, il va falloir aller jusqu’au bout de vos engagements!
(pour ma part, je suis en rupture de banc’route)

Réponse de a1mot  – 9 juin 2015 7 h 25 min

@ Attila
Vous pouvez revenir, le titre n’est pas « La Collaboration amoureuse » (l’époque où la France faisait ceinture, où des millions de personnes souffraient le martyr mais où d’autres s’en foutaient au mal-propre comme au défiguré, bordel!)

(il paraît qu’aujourd’hui encore il y a des sectes sexuelles… mais j’y pense, les gourous ont en général tous cette obsession qui les a toujours empêchés de faire fructifier leur investissement « spirituel »)

Réponse de Attila  – 9 juin 2015 9 h 59 min

@a1mot : Hier soir, sur la chaîne nationale belge rtbf, j’ai vu une illustration du sujet traité ici et les dérives où peut mener un libertinisme débridé dans le domaine des sentiments, car cela implique la mise sur le côté de la jalouisie, des mensonges dont homo sapiens est doté, sinon bonjour les dégats:http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=136524.html

Réponse de Noblejoué le

@ Attila

Le film que vous évoquez me parait interressant si discutable d’après ce que j’en ai lu sur Internet mais je n’ai pas envie d’en discuter.

Par contre, il est vrai que le libertinage devrait aller avec bien des qualités pour ne pas faire souffrir.
Comme toujours, il faut être digne de la liberté !

Sinon, il parait que dans le bouddhisme, il n’est pas mal vu de « tromper » son conjoint si on ne le fait pas souffrir.
En somme, soit on est avec quelqu’un pensant liberté (et capable de la vivre, et soi-même d’ailleurs, autre question…) soit on ne doit pas aller ailleurs pour ne pas faire souffrir.
Après tout, quand on aime, il le faut, ou du moins essayer, si on aime on ne veut pas faire souffrir l’autre.

Réponse de a1mot  – 11 juin 2015 21 h 13 min

@Attila : (je vous prie de m’excuser si je ne réponds pas plus: ce film me laisse perplexe (et je ne l’ai pas vu))

@Attila : Représentation sémantique de « bagatelle »:

Les synonymes sélectionnés sont :

affiquet, affûtiau, amour, amourette, amusement, amusette, amusoire, babiole, badinage, badinerie, bagatelle, baliverne, batifolage, bibelot, bibus, bimbelot, bluette, breloque, bricole, brimborion, broquille, broutille, bêtise, caprice, chanson, chiffon, chose, colifichet, connerie, divertissement, détail, enfantillage, fadaise, fanfreluche, fantaisie, faribole, fichaise, fifrelin, flirt, foutaise, franfreluche, frivolité, fumée, futilité, fêtu, galanterie, gaudriole, gentillesse, gnognote, hochet, jeu, jouet, lanterne, machinette, minutie, misère, niaiserie, peu de chose, plaisanterie, poussière, propos, rien, rigolade, rocambole, sornette, sottise, superfluité, vétille

68 mots sélectionnés.

Classer par ordre d’importance: rien, poussière, …

Réponse de a1mot  – 9 juin 2015 10 h 27 min

@Raymond75 : …

@Attila
On n’a pas fini de patauger dans les histoires de marigots (trompés)/marécages/marivaudages/marieveauxd’or.

Réponse de Attila  – 12 juin 2015 10 h 32 min

@a1mot : « Il faut toujours se marier avec une belle femme; vous trouverez toujours quelqu’un pour vous en débarrasser. » Sacha Guitry

Réponse de a1mot  – 12 juin 2015 12 h 45 min

@Attila : Jolie citation non dénuée de pragmatisme… Jean Rostand émettait le même conseil mais en prétendant que c’était le mieux que l’on puisse faire pour sa progéniture (et il connaissait biologie et génétique).
Aussi:
« Un bon mariage serait celui où l’on oublierait, le jour, qu’on est amants, la nuit qu’on est époux. »
http://www.aufeminin.com/mariage/album1143283/les-plus-belles-citations-sur-le-mariage-24353350.html
(Là Rostan contemple les étages les plus élevés)
(si ça peut intéresser les hommes de science et les autres: http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1987_num_63_2_2432_t1_0276_0000_2

Noblejoué le 13 juin 2015

@ Attila

Pour moi, la liberté c’est de faire ce que l’on veut et de réussir ce que l’on veut.
Ce qui inclut aussi de désirer ne pas désirer… En fait, je crois qu’on parvient à cette chose quand on est au-delà du désir de non désir.

Pour en revenir au couple, ne pas « tromper » n’est pas une garentie de non-jalousie.
D’une part, même sans réalité, reste le soupçon.
Et puis la jalousie va bien au-delà, envers la famille, le travail, que sais-je encore ?
D’ailleurs… il y a des gens qui aiment autant voire plus que leur conjoint non un autre partenaire sexuel mais famille, travail ou autre, ou autre…

Comme vous voyez, on n’obtient pas la liberté juste en ne trompant pas son conjoint.
On diminue juste la probabilité de friction.

Trop de frictions, fin de la relation, trop de concessions, plus de personnalité.

Alors…

Réponse de Noblejoué le Pardon, je voulais dire « et de réussir ce que l’on fait » !

Les couples heureux, il faut quand même le dire, existent.
Chacun à leur manière, le bonheur, contrairement à ce qu’on dit, est au moins aussi divers que le malheur.

Mais le malheur se voit souvent, comme une explosion, spectaculaire.
Le bonheur n’est jamais aussi fracassant… Et puis, avec tous les jaloux prêts à dresser les gens les uns contre les autres, il y a des couples qui ne se vantent pas trop de leur bonheur.

D’un autre côté, tout ce qui se cache est suspect et traqué de nos jours alors…
Rester secret sans en avoir l’air.

Réponse de attila le

Pour vivre heureux, restons cachés ou … couchés.

 – 13 juin 2015 1 h 16 min

Donc, le mariage n’existera plus puisque plus personne ne sera fidèle !

Réponse de Attila  – 13 juin 2015 10 h 13 min

@Galérienne : « Ce n’est pas par la satisfaction du désir que l’on obtient la liberté (ndlr: d’être infidèle), mais par la destruction du désir. » Epictète

viaL’amour collaboratif | Conversation avec Jacques Attali – Lexpress.

Advertisements


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s