Les pires gares du monde | Conversation avec Jacques Attali – Lexpress

Réponse de Attila  – 29 juillet 2015 14 h 36 min

@Jules-Edouard : « … en 1950: entre 508 et 1950 Paris était le centre du monde occidental.  » Notre hôte vous répondrait: « Le coeur du pouvoir sur l’ensemble de ces démocraties de marché s’est peu à peu déplacé vers l’ouest: il est passé au XIIème siècle du Proche-Orient à la Méditerranée, puis à la mer du Nord, à l’Océan Atlantique, et enfin, aujourd’hui, au Pacifique. Neuf « coeurs » se sont alors succédé: Bruges, Venise, Anvers, Gênes, Amsterdam, Londres, Boston, New York, et aujourd’hui Los Angeles. (ndlr: tous des ports)

Une brève histoire de l’avenir, JA, p.18

 – 29 juillet 2015 15 h 26 min

@Attila: je raisonne en termes de de civilisation, de nation et de république; je ne prends pas en considération les foires, marchés, maquignons, camelots, changeurs, spéculateurs divers et variés, qui sont d’ailleurs des professions fort estimables et dont l’utilité sociale est certaine; mon raisonnement se situe ailleurs.

viaLes pires gares du monde | Conversation avec Jacques Attali – Lexpress.

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s