Attali : « Les réfugiés feront de l’Europe la première puissance du monde » | Revue de Presse Internationale

Source : Attali : « Les réfugiés feront de l’Europe la première puissance du monde » | Revue de Presse Internationale

Après une visite de la Roumanie, pays riche en son histoire tourmentée, mais tellement complexe à assimiler, je comprends que les Roms ne sont pas roumains mais des réfugiés venant de l’Inde: https://fr.wikipedia.org/wiki/Roms

Advertisements

One Comment on “Attali : « Les réfugiés feront de l’Europe la première puissance du monde » | Revue de Presse Internationale”

  1. Noblejoué dit :

    L’Europe première puissance du monde ?
    Sans unité, sans projet ? Folie des grandeurs. Je ne pense pas qu’il faille accueillir les gens avec des idées si irréalistes.
    La femme n’est pas plus l’avenir de l’homme que le nomade celui du sédentaire. Ce qui est vrai, et c’est suffisant, est qu’il est juste de permettre a chacun de vivre et que la diversité favorise l’innovation.
    Raison suffisante peut-être, malgré les dangers que j’ai déjà dit, de faire une place, concertée avec les pays européens non traumatisés par un passé d’occupation étrangère musulmane ou soviétique, des traumatismes encore brulant encore, aux réfugiés.

    Je trouve que l’idée qu’on peut prévoir le futur est, encore, due à la folie des grandeurs.
    Mais c’est sympa. Comme d’ailleurs d’aimer tellement l’Europe que de la croire capable de surpasser les Etats-Unis. Il s’agit d’amour de la connaissance et, je suppose, de compensation face à temps de gens le nez dans le présent.
    Or comme gouverner c’est prévoir, Attali qui veut certaines choses, influencer la marche du monde, se targue de prévoir.
    Ne doit-on pas croire, ou faire croire, ou les deux, pour obtenir la légitimité qui vous fera suivre par le monde ?
    Ne s’agit-il pas de parole performative ? C’est beau tout ça, mais, hum ? Honnête intellectuellement ? On me dira que personne ne l’est. Peut-être.
    Mais c’est, en plus aussi fatal que possible. Pire que la femme (ou l’homme) fatal, c’est un trou noir quand…
    Quand, eh bien, on promeut un gouvernement mondial.
    Why ? Parce que, comme je l’ai déjà dit, qui dit gouvernement dit possibilité de tyrannie, qui dit cet enfer installé partout dit impossiblité de l’éradiquer. Les gouvernements totalitaires, qui auraient moins de pouvoir que la chose, n’ont pu être renversés que de l’extérieur. A plus forte raison, le gouvernement mondial, plus fort sur ses sujets pour raison d’échelle évident plus technologie actuelle supérieure, ne serait pas défait par ses sujets.
    Bien… Comme il n’y aurait pas d’extérieur, rien ne viendrait, de dehors pour le faire. Donc ? A moins de supposer que des tyrans se destituent de leur pouvoir, mais je n’y crois pas une nano seconde, la tyrannie durera autant que notre espèce.
    Chouette, non ? Pour résoudre divers problèmes, ouvrir la porte de l’enfer. Toute la Terre soumise, personne ne viendra la refermer.

    Certes, un gouvernement mondial a peu de risques de nous tomber dessus. Et il ne serait pas forcément abusif. Mais sa tyrannie, si elle advenait, sans fin, devrait dissuader. Cette idée me terrifie et me révulse, on dirait du monothéisme mais sous forme institutionnelle…
    Monothéisme, gouvernement mondial.
    Deux obssessions de l’unité. Deux innovations dont nul paien et peu de gens d’aujourd’hui penseraient qu’elle risque de tomber sur le pauvre monde.
    Moi qui ne prédit pas l’avenir… Je sais qu’à part renverser un gouvernement mondial tyrannique, peu de choses sont impossibles.

    A quoi bon écrire parler ? Ce genre de perceptive n’est-elle pas déserpérante ?
    Mais même le pire n’est jamais sûr et j’aurais fait mon devoir.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s